Raisonner les stratégies de désherbage à la parcelle pour optimiser sa rentabilité !

Une chose est sûre, pour venir à bout des problématiques de désherbage, il est essentiel  de le raisonner à la parcelle. De fait, il n’existe pas UNE solution mais DES solutions agronomiques et chimiques à combiner et à adapter en fonction de l’historique de chaque parcelle. Dans ce contexte comment être certain d’avoir fait le bon choix en terme de stratégie ? Les agriculteurs le savent bien un échec de désherbage peut remettre en cause le rendement de la culture et entammer sévèrement le capital propreté chaque parcelle !

Si les échecs de désherbage ne sont pas toujours dus à des problématiques de résistances, elles en sont souvent la cause. Pour répondre à cette problématique et obtenir un diagnostic détaillé et scientifique de l’état et du degré de résistance,  le nouvel outil, HerbiSecur est disponible sur ray-grass et vulpins depuis septembre 2020. Il apporte des résultats fiables quant à l’état de la résistance complétés par des recommandations sur les matières actives à utiliser et les pratiques culturales pouvant être mises en place, le tout sur le long terme et dans la rotation !

 Au final : des parcelles propres et un rendement préservé !

La résistance c’est quoi ?

« Capacité héritable d’une plante à ne pas être contrôlée par un herbicide appliqué dans les règles de l’art (dose, stade, conditions) ET à produire une descendance viable. »

Source : Weed Science Society of America
  • La résistance est un phénomène de défense « naturel » : Des plantes résistantes existent dans la nature, elles sont révélées par l’utilisation des herbicides

  • La résistance est héréditaire : Elle se transmet à la descendance

  • La résistance est exception : Une plante est résistante lorsqu’elle survit à une dose efficace pour la plupart des autres adventices. Selon les familles chimiques, la probabilité de sélection est différentes (de 1.10-6 à 1.10-9)

  • La résistance se démontre : Pour identifier la résistance, des tests et analyses en laboratoire sont indispensables

Comment adapter son programme en fonction du degré et du type de résistance présents dans les parcelles ?

Vous vous interrogez sur une présence suspectée ou avérée de résistance dans vos parcelles ? Cette question est fondamentale car si la résistance des adventices s’avère réelle, c’est le capital propreté de toutes vos parcelles qui peut être compromis. Il est donc essentiel d’en comprendre l’origine, pour gérer la résistance existante et empêcher sa propagation. Le service HerbiSecur vous permet désormais de vous appuyer sur une analyse scientifique des résistances à la parcelle pour adopter la bonne stratégie de désherbage.

« HerbiSecur c’est comme une prise de sang de la parcelle, on prélève 8 à 10 plantules au bon stade, on les envoie au laboratoire pour analyse et on récupère un rapport, on a un diagnostic et si on le suit, on se sort de l’ornière ! »

Nicolas Chaussier
Céréalier dans les Yvelines

Automne puis sortie d'hiver : le bon choix sur parcelle sensible ou en dérive d'efficacité aux ALS / ACCase !

Sur parcelle sensible ou en dérive d'efficacité sur les herbicides de sortie d'hiver (ALS - ACCase), le programme automne puis sortie d'hiver permet d'obtenir la meilleure réponse en terme de préservation du rendement et de baisse de l'infestation. Le coût du programme est légèrement plus élevé que le programme double automne mais au final l'investissement est rentabilisé !

L’utilisation de la meilleure solution à l’automne et au printemps garantira la réussite du désherbage (efficacité, rentabilité).

Le double Automne : un choix qui s'impose sur parcelles en résistance avérée et généralisée !

Sur les parcelles résistantes aux herbicides de sortie d'hiver (ALS - ACCase), le programme double automne demeure la meilleure option car il permet de diminuer le coût de ses intrants par rapport à un programme automne puis sortie d'hiver, d'augmenter son rendement et de diminuer l'infestation de la parcelle.

L’utilisation des solutions les plus performantes à l’automne garantira la réussite du désherbage.

Même si les pratiques culturales adaptées à la parcelle restent la première clé d’entrée du raisonnement, le programme de désherbage adapté à la problématique de la parcelle est fondamental pour :

  • Préserver votre rendement et la rentabilité en éliminant la concurrence dès l’automne
  • Alterner les modes d’action et les matières actives (gestion de la résistance, gestion de l’eau)
  • Gérer les dicots dès l’automne 

Quels sont les autres paramètres responsables d’un échec de désherbage ?

En dehors des résistances, il est important de rappeler qu’il existe plusieurs raisons pouvant expliquer une inefficacité de désherbage :

  • Qualité de la pulvérisation,
  • Non respect des recommandations (doses, adjuvants…),
  • Conditions climatiques défavorables,
  • Niveau d’infestation initial élevé,
  • Résistance à l’herbicide

Respecter les bonnes conditions d’utilisation des herbicides est très important pour tirer le meilleur parti de votre désherbage : cliquez ici pour en savoir plus en sortie d’hiver ou à l’automne.