Gérer les monilioses des fruits à noyaux sur abricotier, pêcher, prunier

Les monilioses des fruits à noyaux affectent à la fois le rendement et la conservation des abricots, pêches, prunes, cerises. Les champignons Monilia laxa et Monilia fructicola touchent les fleurs, les rameaux et les fruits. Avec Monilia fructigena, les récoltes pourrissent. La prévention et la protection s’imposent contre ces parasites qui se conservent pendant l’hiver dans les momies ou les chancres.

Profil de la maladie

Leviers agronomiques

Quelques bons gestes au verger peuvent aider à diminuer les problèmes de monilioses des fruits à noyaux. Les fruits pourris au verger ainsi que les fruits momifiés sur l’arbre et sur le sol doivent être enlevés. Au moment de la taille, les rameaux infectés sont à éliminer. Ces mesures de prévention sont essentielles car les organes infectés constituent des inoculum potentiels. Le bon équilibre nutritionnel de l’arbre participe également à la prévention des monilioses des fruits à noyaux. La pénétration du mycélium dans les fruits est aussi favorisée par une blessure liée à la grêle, à des attaques d’oiseaux ou encore à des insectes. Ces blessures sont à éviter, tant sur l’arbre que lors du conditionnement des fruits.

Conseils phytosanitaires

Contre les monilioses des fruits à noyaux, Bayer propose des solutions innovantes, que ce soit en conventionnel ou en biocontrôle. Luna® Expérience, à base de fluopyram et de tébuconazole, est autorisé sur pêche, abricot, cerise et prune. La spécialité protège contre les trois agents responsables des monilioses des fleurs et des fruits. Ses deux modes d’action limitent la pression de sélection sur les deux familles chimiques de l’association. Le délai avant récolte (DAR) n’est que de 3 jours. Suivi de Sérénade® Max, Luna® Experience permet de mettre en œuvre une fin de programme efficace intégrant une solution de biocontrôle à l’approche de la récolte. Sérénade® Max est composé de Bacillus subtilis souche QST 713, une bactérie d’origine naturelle. Contre les monilioses des fleurs et des fruits, Bayer propose également Horizon Arbo®, à base de tébuconazole. Le produit est autorisé sur pêcher, nectarinier, prunier et cerisier.