Comment contrôler le mildiou de la vigne ?

Le mildiou se manifeste par une tâche translucide sur les feuilles de vigne. Très vite le champignon recouvre les jeunes baies d’un feutrage blanchâtre. Goût et rendement sont compromis. La maîtrise de la végétation aide à limiter le développement de la maladie en complément d'une protection optimisée.

Profil de la maladie

Leviers agronomiques

Le mildiou se conserve l’hiver sur les feuilles et bois tombés au sol. En élimant les organes végétaux en croissance et qui touchent le sol, la contamination primaire peut être contenue. Au moment de la floraison de la vigne, les conditions climatiques sont souvent réunies pour que les contaminations se développent. Or, ce stade reste déterminant dans l’élaboration du rendement. Les organes jeunes sont particulièrement sensibles aux maladies. Un feuillage trop dense maintient l’humidité favorable au mildiou et favorise la propagation de la maladie. Les actions à mettre en place pour prévenir l'humidité : 

  • Aérer la zone fructifère.
  • Maitriser la vigueur des ceps en pilotant la fertilisation azotée et en installant un couvert végétal.
  • Empêcher la formation des mouillères dues à un excès d’eau dans la parcelle.

Conseils phytosanitaires

La protection de la vigne contre le mildiou se construit autour de deux objectifs :

  • Sécuriser les périodes cruciales d’encadrement de la fleur jusqu’à la fermeture de la grappe.
  • Réduire le nombre d’applications de fongicides, mais sans compromettre le rendement et la qualité.
Un positionnement au bon moment en fonction du risque est la clé d’une protection optimisée.

Les clés d’une protection réussie de la vigne contre le mildiou

Le traitement est déclenché selon les alertes de l’outil d’aide à la décision Movida. Les produits comme Profiler® qui présentent une vraie persistance d’action de 14 jours, même en condition de pluies, ainsi qu’une sécurité de 1 à 2 jours supplémentaires, apportent de la souplesse dans l’organisation des chantiers. Ils permettent de réduire le nombre de traitements. Une pulvérisation de qualité grâce à un traitement face par face permet de toucher tous les organes sensibles au mildiou. À noter : avec un programme associant l’antimildiou Profiler® à l’anti-oidium Luna® Sensation, la protection contre ces deux champignons est sécurisée à une cadence de 21 jours. Les chantiers sont optimisés et le nombre de traitements réduits.

Prévenir tout risque de résistance

Les produits composés de fosétyl®-Al préparent la plante à réagir uniquement en cas d’agression du mildiou. Ces solutions écartent tout risque d’apparition de résistance de la part du champignon. Le mode d'action unique de l’anti-mildiou Profiler® s’appuie sur une association : celle du fluopicolide, de la famille des acylpicolides, et du fosétyl®-Al, stimulateur des défenses naturelles de la vigne. Son intégration dans un programme anti-mildiou en fait un outil d'alternance et de consolidation nécessaire pour assurer la pérennité de l'efficacité des modes d'action anti-mildiou.

Outils et services

Le déclenchement de la protection s’effectue grâce à l’utilisation de l’outil d’aide à la décision Movida. En fonction des données météo, de l’historique de la parcelle, il modélise la progression du mildiou et de l’oïdium. Trois traitements ont été économisés en moyenne sur un programme classique de dix traitements grâce au pilotage de la protection fongicide avec Movida®. Ces résultats ont été obtenus dans une étude réalisée de 2006 à 2016 par Bayer dans les principales régions viticoles, en comparant des programmes conventionnels aux programmes suivant les préconisations Movida®.