Vulpin : un bon point pour l’association agronomie et programme herbicide !

Sur la plateforme Herbinnov Nord, les doubles applications herbicides d’automne donnent les meilleures efficacités face à une importante infestation de vulpins. Malgré la sécheresse au moment des applications en pré-levée, les traitements ont apporté de l’efficacité supplémentaire. Mais, faute de pluie fin août, la luzerne implantée avant le blé pour étouffer le vulpin n’a pas levée.

 
Lors des observations réalisées le 14 février sur la plateforme Herbinnov Nord localisée dans la Somme, le programme de désherbage double d’automne a donné le meilleur résultat avec 90% d’efficacité sur une population difficile de vulpins. Il combine un faux-semis, avec un décalage de la date de semis de trois semaines et un désherbage avec un passage pré-levée post-semis et un second en post-levée à 1 feuille du blé. 

« Les leviers agronomiques mis en place ont contribué à hauteur de 30% dans le niveau d’efficacité du désherbage par rapport à la date de semis classique sans faux semis qui a reçu le même programme chimique. »

Sarah Fatmi
Ingénieur conseil cultures et environnement

Double programme herbicide d’automne : de bons résultats malgré la sécheresse


Les conditions très défavorables au moment du semis de blé, avec une sécheresse marquée, ont tout de même mis en exergue le bénéfice du double traitement herbicide par rapport à une application seule pratiquée en post-levée. Ce double passage apporte 15 points d’efficacité supplémentaires.

« C’est vrai que l’humidité est nécessaire pour que les herbicides racinaires puissent correctement agir et pénétrer dans les racines, explique Sarah Fatmi, animatrice technique et commerciale. Malgré le manque d’humidité au moment du traitement de pré-levée cette application n’a pas été faite en vain. Une partie des molécules n’a pas été dégradée dans le sol. La pluie est revenue juste avant le traitement de post -levée ce qui a permis de les réactiver. Ces matières actives ont renforcé l’action du deuxième traitement positionné en post-levée.»

Quant à l’itinéraire technique, dont l’objectif est de tester l’impact d’un couvert végétal sur la dynamique de levée des vulpins, il s’est soldé par un échec. En cause, la mauvaise levée de la luzerne, faute de pluie. En couvrant le sol avec la luzerne avant l’implantation du blé, la levée des graminées devait être limitée sans pour autant gêner le développement du blé. « L’étouffement n’a pas fonctionné autant que nous le souhaitions », confirme-t-elle.

Le désherbage mécanique : un autre levier testé sur la plateforme pour gérer les relevées de graminées

C’est un levier mis en place avec deux passages de houe rotative en sortie d’hiver associé aux différentes stratégies de désherbage chimique testé sur la plateforme. Rendez-vous au champs en juin pour voir les résultats de ce désherbage mixte.

Respecter les bonnes conditions d’application pour le désherbage en sortie d’hiver


Les étapes à respecter pour intervenir avec un herbicide en sortie d’hiver : « Ne pas relâcher l’attention pour repérer les parcelles dont le désherbage automne n’a pas suffi et ne pas oublier de prendre en compte la gestion les relevées, recommande Sarah Fatmi. Pour intervenir dans les meilleures conditions possibles, les herbicides sont appliqués si l’hygrométrie est supérieure à 60%, sur un sol humide en surface, avec une hausse des températures annoncée dans les cinq jours suivants, des amplitudes thermiques inférieures à 15°C. »

NOTRE CONSEIL EN SORTIE D’HIVER

En sortie d’hiver, la gestion des relevées de graminées est un point important pour ne pas réalimenter son stock semencier, surtout cette année après les conditions météo douces observées en février, notamment dans la Somme et l’Aisne.