Thrips du melon, jouer la carte du préventif

L'arrivée des premiers insectes ravageurs doit être repérée rapidement pour limiter les risques d'infestation.

La multiplication des populations de thrips est très rapide. Aussi, le repérage des premiers adultes, par la mise en place de panneaux bleus ou jaunes s’avère un allié de poids. D’autres mesures préventives existent. Le nettoyage des serres avant l’implantation d’une nouvelle culture diminue le niveau de population des ravageurs. En hiver, le chauffage de la serre quelques jours avant cette opération fait éclore les œufs et augmente ainsi l’efficacité des spécialités utilisées. En cas de forte attaque, ne pas hésiter à traiter également le sol. Le désherbage des abords de serres permet de détruire les éventuelles plantes hôtes. En début de culture et dans le cas d’une infestation « moyenne », le recours à l’auxiliaire Amblyseius cucumeris donne satisfaction en freinant l’évolution des populations. Si besoin, cette stratégie peut être complétée par un lâcher d’Orius laevigatus dès l’apparition des premières fleurs. Une brumisation améliore également la lutte : les thrips n’appréciant pas l’humidité. 

 

Les solutions Bayer

Decis Protech®

Pearl Protech®

Split® Protech

 

L'essentiel des mesures agronomiques :

→ Repérer les premiers adultes

→ Nettoyer les serres

→ Désherber les abords des serres

→ Utiliser des auxiliaires 

→ Brumiser la serre