Rhynchosporiose : variété tolérante et travail du sol en renfort

Dans les régions froides où la rhynchosporiose se manifeste chaque printemps frais, le semis d’une orge tolérante est un bon moyen pour réduire la pression sur la culture. En fin de cycle, l’enfouissement des résidus, porteurs de l’inoculum empêche la conservation de la maladie.

rhynchosporiose
  Facteur d’influence Réduction de la pression parasitaire
PRECEDENT CULTURAL & TRAVAIL DU SOL ++ L’enfouissement des résidus de culture, la gestion des repousses permettent de limiter la conservation dans le sol de la maladie. Un retour rapide de l’orge dans la rotation est à éviter en cas de risque élevé.
VARIETE +++ La sensibilité variétale est très variable : privilégier le choix de variétés peu sensibles
DATE DE SEMIS ++ Les dates de semis précoces augmentent le risque de contamination de la parcelle, avec des conditions de température plus favorables à la production de spores.
DENSITE SEMIS - -
FERTILISATION AZOTEE - -
TYPE DE SOL - -

La lutte agronomique revient à privilégier la bonne combinaison de pratiques agronomiques au sein d’un même itinéraire, en tenant compte de l’ensemble des maladies.

Un arbitrage doit être opéré entre la réduction de la pression parasitaire et le rendement des cultures.