Prévenir les risques maladies en viticulture bio avec Movida® et le Kit oïdium

Le positionnement des traitements est une des clés principales de la réussite de la protection du vignoble, notamment sur des parcelles en bio. Ce qui veut dire qu’il est important de prévenir les risques maladies : découvrez comment ces deux outils peuvent vous aider.

Movida, pour prévoir le risque mildiou et oïdium

Movida® est un outil d’aide à la décision et au raisonnement qui permet un suivi et une prévision des risques maladies sur une parcelle donnée en lien avec les conditions climatiques de l’année.

C’est un support simple d’utilisation que l’on peut consulter soit sur un ordinateur au bureau, soit sur un smartphone au vignoble ou lors de déplacements. Il simule la dynamique de développement du  mildiou et de l’oïdium en intégrant six facteurs qui influent sur la fréquence et l’intensité de l’expression de la maladie :

  • la croissance de la vigne,
  • le développement de la maladie,
  • la météo,
  • la sensibilité de la parcelle,
  • le lessivage des produits,
  • et la sensibilité du cépage.
Des prévisions météo complètes

Movida® dispose d’une météo complète et détaillée issue des données Météobase et MétéoFrance et présente des prévisions à 7 jours. Il peut être relié à des stations météo connectées pour un pilotage encore plus fin. Il prend en compte l’efficacité des traitements réalisés. A ce titre, il permet de piloter finement le risque de lessivage qui est une problématique classique des produits de contact utilisés en viticulture biologique.

Movida® prend aussi en compte la sensibilité de la parcelle quelle que soit la taille des parcelles : de quelques ares à plusieurs hectares. L'outil intègre la sensibilité du cépage aux maladies fongiques. Sa base contient plus de 100 cépages et on y retrouve des variétés patrimoniales telles que l’ondenc ou l’altesse.

Un outil précieux pour optimiser les traitements bio

Movida® permet au vigneron bio de déclencher au bon moment ses traitements. Il maximise ses chances de réussite de la protection du vignoble. Movida® l’aide en effet à optimiser les premiers traitements et diminue ainsi les risques que les champignons s’installent durablement sur le feuillage durant la croissance végétative de la plante, puis contaminent la grappe. Son utilisation atténue ainsi la possibilité de se trouver dépassé par une maladie installée dans la parcelle, une problématique qui se pose au vigneron bio comme celui en conversion.

Movida® dispose d’une base riche de produits de biocontrôle  autorisés en agriculture biologique. De quoi construire des programmes efficaces. Ainsi, il facilite l’optimisation de l’usage du cuivre pour respecter la réglementation qui impose de lisser les doses sur sept ans. Movida® permet également de raisonner l’emploi du soufre.

Kit de détection de l’oïdium

Savoir que l’oïdium est présent dans une parcelle bien avant que les symptômes n’apparaissent : c’est ce que permet le kit de détection de l’oïdium. Le principe d’utilisation de cet outil d’anticipation du risque est simple.

  • Le vigneron réalise le prélèvement des échantillons de feuilles avec le Kit qui lui est expédié.
  • Les échantillons sont envoyés au laboratoire de Coniphy, près de Lyon. L’analyse est réalisée en moins de 48 heures. Un test de qPCR est réalisé. Il permet de détecter la présence d’ADN d’oïdium dès la présence de deux spores au centimètre carré, 
  • Les résultats sont livrés par mail au vigneron.

Le vigneron peut ainsi utiliser ces résultats pour ajuster et maîtriser sa stratégie de lutte contre l'oïdium.

Vous souhaitez en savoir plus sur ces outils ?

Nos conseillers sont à votre disposition via notre plateforme Bayer Service Infos pour répondre à toutes vos questions par téléphone, mail ou tchat.