Mildiou de la salade : la prophylaxie débute dès la pépinière

Lutter contre le mildiou n'est pas aisé car il existe de nombreuses races de mildiou, capables de contourner les résistances variétales et l'action des fongicides. Aussi, agir en préventif, en s'appuyant sur des mesures prophylactiques s'avère une stratégie nécessaire.

L'essentiel des mesures agronomiques

Utiliser des plants sains
Détruire les résidus souillés de la culture précédente 
Respecter une rotation d’au moins trois ans
Eviter les trop fortes densités et les excès d’azote

Pour limiter ou retarder l’apparition de nouvelles races de mildiou, des mesures prophylactiques et une lutte préventive dès la pépinière doivent être mises en place. Cela commence par l’élimination des débris végétaux de la culture précédente.

Pour implanter la culture, mieux vaut éviter les trop fortes densités et les excès d’azote. Raisonner l’irrigation et aérer les cultures si celles-ci sont disposées sous serre est recommandé. Une rotation d’au moins trois ans est également conseillée.

De même, mieux vaut éviter de replanter de la salade dans une parcelle fortement attaquée par le mildiou les campagnes précédentes. Ce champignon appréciant les conditions de forte hygrométrie, l’irrigation devra être réalisée de préférence le matin et réduite au minimum en cas de symptômes déjà déclarés.