Le thrips de l'oignon n'aime pas l'eau, profitons-en !

Les thrips n'appréciant pas l'humidité, un arrosage régulier reste un bon moyen pour perturber les populations.

Le retour fréquent de Liliaceae (oignon, poireau, ail…) favorise le maintien des populations de thrips dans les parcelles. Aussi, les oignons devront, si possible, être implantés dans une terre n’ayant pas hébergé l’une de ces cultures l’année précédente.  Assurer une bonne levée des oignons par des arrosages réguliers contrarie le développement des populations de thrips. Attention toutefois, cette stratégie n’élimine pas les œufs. En revanche, les pluies violentes entrainent la destruction de bon nombre de larves et d’adultes. L’utilisation d’auxiliaires permet, dans certaines conditions, de limiter le nombre de ravageurs. Peuvent ainsi être utilisés : Aeolothrips intermedius (Thrips prédateur), Orius sp, des coccinelles, des acariens, des chrysopes …

 

Thrips adultes et larves sur oignon
Thrips adultes et larves sur oignon

L'essentiel des mesures agronomiques :

→ Arroser fréquemment si possible

→ Eviter un retour trop fréquent de Liliaceae dans la parcelle

→ Utiliser si besoin des auxiliaires