Le bon positionnement de Movento® est essentiel

Pour exprimer tout le potentiel de la solution Movento® par rapport à l'insecte ciblé en priorité et à son mode d'action, le bon positionnement de cet insecticide est essentiel.

Pré-requis et recommandations d'emploi

Les conditions de pousse active favorisent le déplacement du produit par systémie.
Dans ces conditions, Movento® présente une longue durée de protection de 3 à 6 semaines selon le parasite visé, et 8 semaines sur cochenilles mais une faible action de choc : 8j sont nécessaires pour que le produit soit assimilé et véhiculé par double systémie.
Il est recommandé d’appliquer Movento® seul pour optimiser le potentiel du produit.

Dès la première année d'utilisation de Movento® de nombreux arboriculteurs se sont familiarisés avec son mode d'action particulier et de tirer les enseignements de ses conditions d'application.

Movento® agit en effet par ingestion sur une majorité d'insectes piqueurs-suceurs et le transport de cet insecticide se fait par double systémie, par le xyléme et le phloéme, protégeant l’ensemble de la végétation y compris les pousses nouvellement formées.

Pour favoriser le déplacement du produit par double systémie, il est préférable de l’appliquer en période de température moyenne supérieure à 12°C, favorable à la croissance de l’arbre.

Définir le positionnement idéal

Connaître le positionnement idéal de Movento® par rapport au ravageur ciblé est essentiel pour en tirer la meilleure efficacité et éviter un second passage, même s’il n’est pas toujours aisé de définir un stade précis.

Contre le puceron lanigère du pommier par exemple, le positionnement optimum se situe lors du passage de l'insecte sur la pousse de l'année. Le traitement pourra être avancé si présence des premiers foyers de puceron cendré. Ce traitement permettra un contrôle du puceron lanigère, du puceron cendré, des pucerons verts et verts migrants, de la première génération de pou de San José et de cochenille farineuse.

Pour contrôler les psylles certes le traitement optimum sera le stade oeufs orangés mais une application en début d’éclosion sera également efficace. 

« Movento® est à utiliser en préventif, au moment où les larves de psylle viennent juste d’éclore. A ce stade, Movento® est efficace plus longtemps et sa rémanence est très bonne. »

Michel Desbouges
Arboriculteur à Moissac (82)

Des conditions poussantes sont favorables à la bonne efficacité de Movento®.

Favoriser une absorption rapide

Favoriser une absorption rapide de Movento® est par ailleurs essentiel. Pour cela, les traitements doivent être réalisés au moment où l'humidité relative est bonne, de préférence le matin, en évitant les heures chaudes de la journée. En situations sèches, l’application de Movento® pourra au contraire être reportée. En conditions froides, le traitement sera retardé pour être effectué en conditions poussantes.

Il est important également d’appliquer le produit dans une fenêtre climatique adaptée avec un maintien des conditions météo favorables à la pousse active dans les jours suivant le traitement.

Movento® est également à appliquer de préférence seul.

« Les mélanges avec du captane sont déconseillés car ils peuvent entraîner une baisse de persistance. »

Guy Blanc
Responsable technique arboriculture Bayer
Conseil

Un volume d’eau idéal de 300 à 500 l/ha sur fruits à pépins et à noyau et de 1000 l/ha sur agrumes est recommandé.

Appliquer en période de croissance de l’arbre

Des conditions de pousse active, températures moyennes supérieures à 12°C, favorisent le déplacement de Movento® par systémie. La végétation doit par ailleurs être suffisante pour une bonne assimilation du produit.

Mieux vaut appliquer Movento® en période de croissance de l'arbre, toujours après la floraison.

Positionnement de Movento®

Ils ont utilisé Movento

« Le bon positionnement est essentiel pour l'efficacité de Movento. »

Serge Albrespy
Arboriculteur à Moissac (82)

« Certains de mes collègues ont déclenché le traitement trop tôt et ont constaté une moindre efficacité. »

Philippe Bernadou
Arboriculteur à Labarthe (82)

« J'ai beaucoup attendu avant de déclencher l'application, conformément aux conseils de mon technicien. »

Mathieu Tissot
Arboriculteur à Copponex (74)

« Mieux connaître les conditions optimales d'application pour éviter deux applications par saison. »

Bernard Hauville
Arboriculteur au Bailleul (72)