Herbinnov Ouest en 2020 : le désherbage mixte doit faire ses preuves face aux ray-grass

Varaize, Charente-Maritime (17)

Herse étrille contre ray-grass ? La technique adoptée cette campagne sur la plateforme Herbinnov de Varaize (Charente-Maritime) sera-t-elle suffisamment efficace pour obtenir 100 % d’efficacité ? Un essai prévoit d’associer ce travail mécanique à différents programmes de désherbage pour démontrer l’intérêt de ce levier. Une autre modalité doit confirmer la pertinence du décalage de la date de semis du blé dans le cadre d’une stratégie de désherbage durable.

Caractéristiques de l'exploitation (17)

  • Rotation de la parcelle : colza et tournesol / blé / orge / tournesol
  • Problématique : résistance du ray-grass aux herbicides de la famille des ACCase
  • Superficie de l'exploitation : 130 ha
  • Superficie de la plateforme : 1,60 ha sur une parcelle de 5 ha

Le dispositif installé sur la plateforme de désherbage Herbinnov Ouest, en Charente-Maritime, s’appuie sur une rotation longue avec alternance de cultures d’hiver, blé et colza, et de cultures de printemps, maïs et tournesol. Pour cette campagne 2019-2020, deux modalités de blé sont installées. La première vérifie l’efficacité du décalage de la date de semis, combiné à différents programmes herbicides pour abaisser la population de ray-grass. La seconde, nouvelle et plus innovante, évalue les effets de la herse étrille après un semis de blé dans le cadre d’un désherbage mixte.

Retrouvez tous les résultats 2019.

Décalage de la date de semis du blé associé au programme de désherbage : l’atout efficacité à chaque rotation

Le premier semis de blé de ce carré d’essais est effectué fin octobre et le deuxième semis est décalé de 15 jours. « Notre souhait est de confirmer les très bons résultats obtenus en 2019 sur ray-grass de ce levier agronomique associé à un programme herbicide, mais aussi d’évaluer son efficacité sur le long terme, à l’échelle de la rotation », explique Serge Fortunel, ingénieur technique culture et environnement. Il est donc programmé systématiquement.

Quatre stratégies de désherbage sont associées : le désherbage précoce d’automne, le double d’automne, le programme automne et sortie d’hiver, puis l’application en sortie d’hiver seule. « Notre objectif est d’obtenir 100 % d’efficacité », poursuit Serge Fortunel, « d’où les nécessaires comparaisons d’itinéraires associant l’agronomie au désherbage chimique. » En 2019, la stratégie de désherbage combinant un décalage de la date de semis à un programme automne puis sortie d’hiver, avait apporté 20 quintaux de plus qu’un unique passage herbicide à l’automne.

Itinéraire innovant : évaluer le meilleur programme de désherbage mixte avec passage de herse étrille

La herse étrille est la technique de désherbage mécanique des agriculteurs en bio, qu’ils réalisent en plusieurs passages. L’essai désherbage mixte avec herse étrille a été installé sur la partie de la plateforme ou l’infestation en ray-grass est la moins importante. Le comptage sera effectué en novembre. Il devrait confirmer un taux bien inférieur au 400 pieds/m² noté en 2018 dans les zones les plus infestées, lors de l’installation de la plateforme. « L’essai sur la technique de désherbage mixte doit permettre d’évaluer l’itinéraire le plus économique pour un même niveau d’efficacité et d’estimer si une économie de passage d’herbicides est rentable », précise Serge Fortunel.

Bien repérer le stade de sensibilité du ray-grass et préserver le blé

Toute la difficulté du désherbage avec la herse étrille est d’intervenir tôt, sans abîmer le blé. Le semis de blé, réalisé fin octobre est plus profond qu’habituellement, à 3 cm de profondeur, afin d’éviter le contact des dents avec les graines. Il est aussi plus dense de 15 % pour compenser d’éventuelles pertes. Le lit de semences doit être bien plat, avec des débris végétaux les plus fins possibles.

Autre précaution prise pour préserver la culture : la date d’intervention. « Nous devons repérer le stade ou le blé n’est pas sensible, donc pas encore germé et celui où le ray-grass l’est, soit le stade filament », explique Serge Fortunel. Ce stade filament n’est pas visible à l’œil nu. Il s’évalue en fonction de la somme de températures favorables à la germination des graminées adventives, c’est-à-dire 80 °C. À cette période, cela correspond environ à six jours après le semis. Et pour renforcer l’effet de la herse étrille sur ces graines tout juste levées, un temps sec d'une période sans pluie d’au moins deux jours derrière ce travail mécanique est préférable.

L’essai évalue le rôle du désherbage chimique en plus du passage de la herse étrille

Compte tenu de la pression ray-grass, un complément désherbage est prévu pour poursuivre l’objectif 100 % d’efficacité : 

  • Passage au stade 1 feuille du blé à l’automne avec Fosburi® + Chlortoluron
  • Passage en sortie d’hiver avec Atlantis® pro + Act.B + Actimum

« La feuille de route établie en 2018 sur la plateforme de Varaize pour six ans doit permettre d’en finir avec le ray-grass, donc d’identifier, à chaque campagne, les itinéraires avec 100 % d’efficacité, offrant le meilleur gain économique. »

Serge Fortunel
Ingénieur Conseil, Cultures et Environnement