Déterminer les seuils de nuisibilité des adventices lors des tours de plaine

En désherbage céréales, les tours de plaine de début d'année sont déterminants pour décider de la pertinence d'une intervention herbicide de sortie d'hiver. Le point sur les seuils de nuisibilité des graminées et dicotylédones et le type de rattrapage à envisager.

Quelle nuisibilité des adventices sur ma culture ?

Lors des tours de plaine en hiver, le préjudice sur la culture s'estime par un seuil de nuisibilité lié à chaque espèce. Celui-ci indique le nombre de pieds d'adventices au m² entraînant une perte de rendement de plus de 5% (source Arvalis - Institut du Végétal) qui pourra être plus ou moins important en fonction des paramètres liés à chaque parcelle (potentiel de rendement, conditions météo, type de sol...). On parle ici de nuisibilité directe sur la culture (perte de rendement).

La nuisibilité directe ne tient pas compte de la production de graines susceptibles de germer dans la parcelle l'année suivante, cette dernière est appelée nuisibilité indirecte et elle doit être prise en compte pour optimiser le contrôle des adventices. 

A titre d'exemple, 25 à 30 ray-grass par m² peuvent entraîner une perte moyenne de rendement de plus de 5% en laissant dans le sol 75 000 à 250 000 graines par m² pour les cultures suivantes !

Nuisibilité directe et indirecte ?

La nuisibilité directe : correspond à la compétition engendrée par une adventice sur la culture pour accéder aux ressources eau, lumière, minéraux. La nuisibilité indirecte : correspond à l’entretien du stock semencier de la parcelle en semences d’adventice par la production de nouvelles graines issues des plantes restantes après le désherbage.

Nuisibilité par adventice

Fréquence des dix adventices les plus observées par culture

Retrouvez ci dessous les 10 adventices les plus observées en fonction des cultures.

Climate Fieldview, pour optimiser votre tour de plaine

Grâce à la plateforme d'agriculture numérique Climate FieldView vous pouvez optimiser votre tour de plaine, en vous appuyant sur la cartographie de végétation, de santé des plantes ou de consommation d'eau et d'évapotranspiration des cultures. Retrouvez le témoignage de Rémi Gaget, agriculteur dans le Loiret, qui nous explique comment il a pu détecter des ronds de chénopodes dans sa parcelle grâce à Climate FieldView™

L’outil météo agricole vous propose diverses fonctionnalités :
  • Historique des données
  • Prévision sur 7 jours
  • La météo de 5 communes
  • Risque de rosée
  • Durée d’ensoleillement
  • Plages de traitement