Avec Sonata®, le biocontrôle prouve son efficacité pour maitriser l’oïdium sur vigne

Pour prévenir l’oïdium de la vigne, le fongicide de biocontrôle Sonata® offre une réponse efficace, en début et fin de cycle, dans le cadre d’une pression maladie modérée. Cette nouvelle solution s’inscrit dans l’attention que porte la profession viticole aux attentes sociétales d’une protection de l’environnement et d’un recours mesuré aux produits phytosanitaires.

En utilisant le biocontrôle anti-oïdium Sonata®, vous pouvez réduire l'utilisation de fongicides conventionnels tout en conservant un très bon niveau d’efficacité.

L’oïdium est une des principales maladies de la vigne qui touche toutes les régions viticoles. Les attaques d'Erysiphe necator peuvent être imprévisibles. Si des mesures prophylactiques s’avèrent nécessaires, la lutte phytosanitaire reste essentielle lorsque le risque oïdium est identifié.

Avec le biocontrôle, vous élargissez la palette des solutions pour protéger vos vignes. Les produits de biocontrôle permettent d’intégrer une solution naturelle efficace, tout en conservant quantité et qualité de récolte. Sonata® permet de soutenir une agriculture plus verte, tout en assurant une protection durable et de haut niveau contre l’oïdium.

Composé de Bacillus pumilus souche QST 2808, Sonata® agit contre l’oïdium en situation préventive et de pression modérée. Ce micro-organisme sécrète des sucres aminés qui fragilisent la paroi des cellules du champignon. Le positionnement de Sonata® au démarrage de la croissance mycélienne est donc important pour bénéficier d’un maximum d’efficacité. C’est pourquoi l’utilisation de Sonata® est préconisée en pré et post floraison.

Un positionnement en pré et post floraison

En début de programme, Sonata® se positionne en préventif avant l’apparition des symptômes. En comparaison d’un produit conventionnel, cette solution de biocontrôle nécessite un positionnement plus précis. Il est repéré grâce au kit de détection oïdium  par qPCR qui identifie la présence de l’oïdium dès le début des contaminations, soit environ trois semaines avant l’apparition des symptômes. Sonata® agissant par contact, il présente une durée de protection de 7 à 10 jours et une tenue au lessivage d’environ 20 mm.

« C’est en début de programme que s’exprime un des avantages de Sonata®. Il ne dépend aucunement du climat, contrairement à beaucoup de solutions de biocontrôle,. Le micro-organisme secrète des sucres aminés qui fragilisent la paroi des cellules du champignon, quelles que soient les conditions météo. »

Sur la période critique d’encadrement de la fleur, Luna Sensation® prend le relai en conventionnel, le soufre en viticulture bio.

En fin de programme, en relais d’une protection fleur performante, Sonata® permet de maintenir la protection des grappes contre l’oïdium jusqu’à la vendange. En fin de cycle, Sonata® se positionne comme une alternative au soufre. « Se passer de la chimie sur la période de sensibilité maximale reste délicat, souligne Nicolas Hyzy, responsable technique Vigne. Tout dépend bien sûr du vignoble, de la sensibilité des cépages, du niveau de pression parasitaire… Le bon compromis pour respecter l’environnement, préserver la récolte et obtenir un vin de qualité repose bien sur une combinaison de solutions. La chimie intervient en dernier recours. »

Une efficacité prouvée, quelques soient les conditions météo

Plusieurs essais ont confirmé l’efficacité de Sonata®. Une performance prouvée dans toutes les conditions météo : l’efficacité de Sonata® est indépendante des températures. De plus, son excellente sélectivité demeure y compris par fortes températures.

En préventif, au stade préfloraison, Sonata® a une efficacité comparable à l’apport de 4 à 6 kg de soufre.

Efficacité en programme en pré-floraison :

Au stade postfloraison, Sonata®, à la dose de 5l/ha a une efficacité comparable à un programme à base de 4 à 6 kg de soufre.

Efficacité en programme en post-floraison :

« Nous n’observons pas de différence entre les parcelles traitées en conventionnel et celle avec le biocontrôle en préventif »

Nicolas Ragot
vigneron à Givry

Vers une certification HVE

« Globalement sur l’ensemble de l’itinéraire de protection de la vigne, l’utilisation de Sonata® en préventif et en fin de cycle peut faire gagner jusqu’à 2 points d’IFT. »

Comme les autres produits de biocontrôle, Sonata® s’inscrit dans le respect de l’environnement en baissant les IFT. Globalement, sur l’ensemble de l’itinéraire de protection de la vigne, l’utilisation de Sonata® en préventif et en fin de cycle peut faire gagner jusqu’à 2 points d’IFT. Sonata® a donc tout son intérêt pour aller vers une certification HVE. Produit d’origine naturelle, Sonata® présente un profil toxicologique favorable. Il préserve les insectes auxiliaires. Cette solution de biocontrôle est compatible avec la viticulture bio.

Simple d'utilisation

La formulation liquide de Sonata® le rend facile d’emploi. Le produit n’est pas irritant, ce qui est un vrai plus pour le confort du personnel. Sans odeur, il facilite l’acceptation par le voisinage. Sonata ne perturbe pas la qualité du vin produit. En l’absence de LMR, il n’y a pas d’incidence des applications tardives sur la vinification.