WEBINAR. La résistance, ça se devance ! Adapter les pratiques de désherbage à la parcelle et dans la rotation

Comment sécuriser la propreté de ses parcelles sur le long terme et assurer son rendement dans la rotation ?
Face au phénomène de résistance des graminées vulpins et/ou ray-grass, aux herbicides de sortie d’hiver (ALS ou ACCase), adapter sa stratégie de désherbage et ses pratiques culturales est l’option à privilégier pour pérenniser sa parcelle et préserver son rendement. Mais comment adapter cette stratégie dans la rotation sans avoir une connaissance précise et scientifique du type et du degré de résistance présent sur la parcelle ? Retrouvez en vidéo nos solutions et conseils, ainsi que les réponses à toutes vos questions, dans notre webinar.

[Témoignage vidéo] Comment diagnostiquer une résistance sévère ou avérée dans sa parcelle avec HerbiSecur ?

Nicolas Chaussier, céréalier dans les Yvelines (78), s’est trouvé confronté à une infestation très importante de vulpins dans une de ses parcelles : 400 à 500 vulpins/m2 !
En utilisant le kit de diagnostic HerbiSecur il a pu obtenir un rapport détaillé de l’état de la résistance dans sa parcelle aux produits de sortie d'hiver (ALS et ACCase) et a pu adapter sa stratégie de désherbage pour, au final, avoir des parcelles "nickel" et préserver sa rentabilité.

« HerbiSecur m’a permis de comprendre pourquoi mes adventices arrivaient à revenir sur le devant de la scène même après un traitement ! Il y a un diagnostic, on le suit et si on le suit on se sort de l’ornière : c’est aussi simple que ça ! C’est un placement pour ne pas dépenser inutilement dans des produits qui ne sont pas adaptés aux résistances ! »

Nicolas Chaussier
Céréalier dans les Yvelines

[Replay webinar] Comment adapter les pratiques de désherbage à la parcelle et dans la rotation ?

Lors du webinar Culture Champs du 26 novembre dernier, vous avez pu échanger avec Nicolas Chaussier, céréalier dans les Yvelines, ainsi qu’avec nos experts pour comprendre comment :

  • mieux sécuriser la propreté de vos parcelles sur le long terme et assurer le rendement dans la rotation
  • obtenir un diagnostic à la parcelle des résistances des vulpins et ray-grass

Un moment d'échanges et de partages durant lesquels nos experts ont également pris le temps de répondre aux nombreuses questions des participants - dont vous retrouverez la synthèse ci-dessous.

Nos réponses à vos questions

La rotation blé sur blé n'est elle pas le facteur n°1 de résistance ? Pourquoi ne pas introduire davantage d'alternance des cultures hiver / printemps ?

Réponse de Nicolas Chaussier, agriculteur : C'est vrai que le premier levier que l'on aurait dû faire aurait été de réintroduire des cultures de printemps. Mais dans notre secteur, nous sommes sur un type de sol limon-argileux, ce sont de terres qui ont du mal a se réchauffer rapidement. J'ai essayé l'orge de printemps, les lentilles, les pois de printemps, mais les conditions d'implantation ont été difficiles (printemps très sec) et les rendements pas au rendez-vous. Je suis donc revenu à faire un blé sur blé qui n'est pas idéal, c'est vrai, pour contrer les résistances mais avec les recommandations obtenus au travers d'HerbiSecur, le résultat a été concluant !

Quelle était la date de semis du blé ? Un décalage de la date de semis tardif n'aurait-il pas le meilleur levier contre le vulpin ?

Réponse de Nicolas : Les semis ont été faits au 8 octobre 2019. On a essayé de décaler mais dès le 25 octobre on ne pouvait plus rentrer dans les champs du fait de la météo : il a plus tous les jours ! 

Quel est le coût réel d'HerbiSecur ?

Réponse Audrey Ossard Bayer : Le coût réel est de 675 euros HT chez votre distributeur mais ramené en euros/hectare et en fonction de la durée et de la surface, le coût est dégressif.

Faut-il passer obligatoirement par un distributeur (type négoce, coopérative ou autre) ou traitons-nous directement avec Bayer pour HerbiSecur ?

Réponse d'Audrey : Dans un premier temps, nous avons fait le choix de mettre à disposition HerbiSecur pour les agriculteurs via les conseillers de la distribution qui sont formés à l'interprétation du rapport d'analyse. Il faut donc passer par le distributeur pour acheter le kit.

Pourquoi ne pas faire une stratégie de 5 modes d'action dans la modalité sans HerbiSecur montrée à titre d'exemple du support de présentation ?

Réponse d'Audrey : Par rapport à l'exemple de la présentation sur le calcul du coût et dans la modalité où on n'avait pas de diagnostic HerbiSecur on aurait pu introduire 2 modes d'action supplémentaires mais HerbiSecur permettra de savoir precisemment à quelle grande famille chimique il y a un début de dérive pour ne pas insérer des modes d'action qui ne solutionnerai pas la problématique de résistance observée.

Bayer a t-il étudié les effets d'une stratégie HerbiSecur sur les autres composantes qui se posent pour l'agriculteur (état du sol, microbiote, levée de nouvelles espèces d'adventices) ?

Réponse Magalie Devavry Bayer : non, aujourd'hui HerbiSecur se concentre sur l'identification de la résistance des graminées prélevées : vulpin et ray-grass. Chaque parcelle est différente même au niveau d'une exploitation. Ces paramètres sont à prendre en compte avec l'aide du conseiller.

Est-ce qu'HerbiSecur analyse d'autres modes d'actions que les ALS ou ACCase ?

Réponse de Magalie : A ce jour, les analyses de résistance se font uniquement sur les ALS ou ACCase et ce sont sur ces familles de matières actives que les problématiques de résistance sont les plus importantes. Dans les évolutions à venir de l'outil, il pourrait être intéressant d'introduire des matières actives utilisées à l'Automne en céréales. 

Le kit est-il compliqué à utiliser ?

Réponse de Nicolas : Non, pas du tout. Le kit est très intuitif et ce dès son ouverture. Son utilisation est très facile et l'enveloppe de retour est pré-affranchi et pré-rempli avec l'adresse du laboratoire d'analyse.

Le prélèvement est-il possible au-delà de 8 plantules ?

Réponse de Magalie : L'analyse en laboratoire est prévue sur 8 plantules mais on recommande d'entre mettre 10 à 15 dans l'envoi surtout sur des adventices très jeunes (stade 3 feuilles) ce qui permettra au laboratoire de sélectionner les meilleures plantules. A noter que l'on recommande de faire les prélèvements et l'envoi en début de semaine pour que le laboratoire les reçoivent en milieu de semaine et les analysent dans la foulée, en bon état de fraicheur. 

Un kit peut-il servir pour plusieurs parcelles ?

Réponse Magalie : Non, un kit est valable pour UNE parcelle, car chaque parcelle a son propre historique avec des pratiques différentes. D'une parcelle à une autre les populations de vulpins et ray-grass peuvent différer par rapport à la pression de sélection exercée et au niveau de résistances dans chaque parcelle.