Programmes de désherbage et agronomie : un bon retour sur investissement

Avant l’emploi d’herbicides, de nombreux leviers et associations de techniques culturales sont possibles pour un désherbage efficace. Le recours à ces leviers non-chimiques permet de diminuer efficacement la pression adventices et de mettre les herbicides dans les meilleures conditions pour une efficacité maximale. 

Dans les essais mis en place par Bayer sur ces différentes plateformes, différentes techniques de travail du sol ont été mis en place avec les programmes herbicides. Le rendement en blé est l’indicateur de performance choisi.

Toutes les combinaisons avec ou sans labour, avec ou sans faux semis, succession des deux ont été croisées avec des interventions chimiques ciblant soit un traitement à l’automne, soit en sortie d’hiver, soit sous forme de programme automne + sortie hiver. Le meilleur résultat est obtenu lorsqu’un labour est complété d’un faux semis puis d’un programme prévoyant une intervention à l’automne avec Fosburi à 0,5l/ha suivi d’un passage au printemps avec une solution MesoMaxx dès le mois de février lorsque les conditions climatiques le permettent. « Que ce soit avec labour et/ou faux semis, les itinéraires axés sur une intervention chimique positionnée tôt à l’automne préservent le rendement », précise Lionnel Alexandre, chef marché herbicides céréales Bayer.

Optimiser vos conditions de traitement améliore l’efficacité

Le désherbage précoce dans les conditions optimales de traitement garantit la meilleure efficacité herbicide. Les bonnes conditions à respecter :

  • Sol humide en surface (1er cm)
  • Stade des adventices avant 3 feuilles

« Les meilleurs résultats s’obtiennent avec les programmes automne-sortie d’hiver »

Les programmes apportent les efficacités de désherbage les plus élevées

Chaque année, différentes stratégies de désherbage ont été évaluées dans les essais.

Programme = base automne + rattrapage en sortie d’hiver.

Les programmes avec de meilleures performances restent la meilleure solution lorsqu’ils sont couplés au faux-semis. Les applications d’automne sans rattrapage de printemps sont moins satisfaisantes. Quant aux applications de printemps (mi-mars), elles souffrent des plus mauvais résultats.

La gamme Bayer : des solutions adaptées aux situations difficiles

En se développant, les adventices concurrencent davantage la culture, et sont de plus en plus difficiles à détruire. C’est dans leurs stades jeunes que les mauvaises herbes sont les plus sensibles, même lorsqu’elles sont dotées de résistance par détoxification. Enfin, plus l’intervention est tardive, et plus les pertes de rendement seront importantes. Désherber tôt permet de maximiser l’efficacité du traitement, et de réduire au maximum la concurrence sur la culture. La gamme Bayer offre des solutions permettant d’éliminer les adventices dès les premiers stades, dans un souci d’alternance des modes d’action.

Période d'utilisation

Un agriculteur témoigne de sa problématique de désherbage