Optimisation de la pulvérisation en vigne

Initiative de Damien Chombart sur la ferme de référence Château Lamothe de Haux (33)

Les bénéfices agriculteurs

Avec l’aide de spécialistes tels que l’IFV, on peut évaluer finement la qualité et la précision de la pulvérisation.
Meilleure connaissances des pratiques de pulvérisation et des capacités du matériel
Détection de moyens de progrès sur : le respect des normes « protection auditive », les économies d’énergie
Les enjeux

La précision de la pulvérisation est un élément majeur en réponse aux enjeux liés à la protection de l’environnement, la sécurité des utilisateurs et le respect du voisinage.

Actions mises en place

  • Réglage du pulvérisateur (pneumatique de type face par face par le côté) effectué par un inspecteur technique de la société Berthoud
  • Travaux réalisés avec l’IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin)
  • Études effectuées à deux stades phénologiques de la vigne

Mesures réalisées

  • La quantité de produit déposée sur la végétation, sur le sol et dans l’air (par estimation). Au moyen de capteurs double-face positionnés à différentes hauteurs et profondeurs de la végétation, d’un traceur permettant de quantifier les dépôts par spectrophotométrie
  • La consommation de carburant
  • L’intensité sonore dans la cabine et à distance (25m, 50m et plus)

Résultats obtenus

Au 1er stade (5-6 feuilles) : la quantité apportée face supérieure et inférieure des feuilles est homogène.

Au 2nd stade (grains de plomb) : avec une végétation plus dense, la quantité déposée est plus importante sur la face supérieure des feuilles.

Synthèse

Le pulvérisateur pneumatique face par face assure une bonne couverture avec plus de 70% atteignant la cible.

La couverture peut être améliorée en positionnant les descentes inter-lignes du pulvérisateur au plus proche de la végétation.

Évolution sur le vignoble

Le pulvérisateur est adapté à leur projet de passer le vignoble en écartement de 2,50m à 2m.

Respect de la norme « protection auditive 77/311 » (86 db) dans la phase travail. En revanche, non respect de la norme en phase ralenti.

Le point de vue de Bayer

  • Valorisation et développement de l’expertise interne Bayer dans le domaine de l’optimisation de la pulvérisation
  • Acquisition de références sur les méthodes d’utilisation et d’application de nos solutions