Mesures en cas de contamination

Lors de la manipulation de produits phytopharmaceutiques et de la préparation de bouillies, une contamination accidentelle peut survenir. Dans ce cas, voici les mesures d’urgence à prendre.

Un accident ? Un bidon qui se renverse sur une combinaison ? Pas de panique. Ôtez immédiatement les vêtements touchés par des éclaboussures et lavez abondamment la peau contaminée à l’eau tempérée et au savon.

Immédiatement après la contamination

Une fois les vêtements enlevés, rincez soigneusement la zone affectée avant de la laver abondamment à l’eau et au savon. Afin de ne pas endommager la peau, évitez de trop frotter. Lavez ensuite les cheveux et nettoyez sous les ongles des doigts et des orteils.

Si l’intérieur des gants ou des bottes est contaminé, jetez-les et ne les réutilisez pas.

Si les yeux sont contaminés, rincez-les abondamment avec de l’eau propre pendant au moins 10 minutes. Ensuite demandez l’assistance médicale le plus vite possible (112, 15 ou 18).

Centres antipoison et de toxicovigilance

Ville Téléphone
Angers 02 41 48 21 21
Bordeaux 05 56 96 40 80
Lille 0 825 812 822
Lyon 04 72 11 69 11
Marseille 04 91 75 25 25
Nancy 03 83 32 36 36
Paris 01 40 05 48 48
Rennes 02 99 59 22 22
Strasbourg 03 88 37 37 37
Toulouse 05 61 77 74 47

De l’eau propre à portée de main

Un accident est vite arrivé. Pour répondre à l’urgence vitale lors d’une exposition aux produits phytosanitaires, le meilleur allié reste le rinçage à l’eau propre. C’est pourquoi, un accès facile à l’eau courante est primordial. Un tuyau suffit pour laver la peau et les yeux en cas d’accident.

Pour plus de sécurité, gardez au moins 20 litres d’eau propre dans un récipient fermé près du site où le produit est mélangé et appliqué.

Vigilance

En cas de contamination, surtout ne pas boire, ne pas manger et ne pas fumer.

Les symptômes d’une intoxication

Les symptômes indiquant la possibilité d’une intoxication aux produits phytosanitaires peuvent apparaitre quelque temps après l’accident. Hormis la peau et les yeux, directement au contact du produit, les signes peuvent aussi survenir au niveau des systèmes digestifs, nerveux et respiratoire.

Consultez immédiatement un médecin si vous sentez un malaise quelconque ou si l’un de ces signes se manifeste :

Peau Irritation, sensation de brûlure, transpiration excessive, colorations Yeux Démangeaison, sensation de brûlure, larmoiement, troubles de vision, contraction et dilatation des pupilles Système digestif Sensation de brûlure dans la bouche et maux de gorge, hypersalivation, nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée Système nerveux Maux de tête, vertige, confusion mentale, agitation, contractions musculaires, déséquilibre de la marche, troubles de la parole, malaise, perte de conscience Système respiratoire Toux, douleur et oppression thoracique, difficulté à respirer, sifflement

En cas d’intoxication

Mettez la personne contaminée en position latérale de sécurité (PLS) et basculez prudemment sa tête en arrière. Il est très important qu’elle maintienne une respiration adéquate : n’hésitez pas à pratiquer la respiration artificielle si nécessaire. Si la victime a chaud et transpire, rafraîchissez-la avec de l’eau froide, et si elle a froid, recouvrez-la de vêtements ou de couvertures.

En cas d’ingestion, surtout n’induisez pas le vomissement, sauf si indiqué autrement sur l’étiquette. Dans ce cas, attendez l’aide médicale pour le faire.

Surtout ne maintenez pas un patient qui souffre de convulsions et veillez à ce que sa bouche reste ouverte en mettant un chiffon enroulé entre ses dents.

Protocole pour l’appel d’urgence

Dans le cas d’une intoxication avérée ou suspectée, faites immédiatement appel à une aide médicale. Pour cela, voici la liste des informations à fournir au médecin :

  • Que s’est-il passé ?
  • Comment cela s’est-il passé ?
  • Quand est-ce que cela s’est passé ?
  • Pourquoi est-ce que cela s’est passé ?
  • Où est-ce que cela s’est passé ?
  • Qu’est-ce qu’on peut faire pour éviter que cela se passe de nouveau ?

Une fois le médecin sur place, montrez-lui l’étiquette du produit : elle contient toutes les informations nécessaires à son intervention.