L'étiquette, un concentré d'informations pratiques à mettre en oeuvre

L’étiquette et la contre-étiquette sont les premières sources d’informations pour une utilisation optimale et en sécurité d’un produit phytopharmaceutique. Lire une étiquette est le point de départ des bonnes pratiques de traitement. Et l’assurance d’une réglementation respectée.

A noter

Il est primordial de lire l’étiquette, avant toute utilisation, pour vérifier les conditions d’emploi et les précautions à prendre.

L’étiquette informe sur :

  • la composition en substance(s) active(s)
  • les usages homologués
  • les conditions d’emplois et de restriction
  • les classements toxicologiques et écotoxicologiques : la protection de l’applicateur, sécurité du consommateur (DAR), protection de l’environnement (ZNT)
  • les conseils de mise en œuvre (ordre d’incorporation, mélanges…)

L’étiquette reprend en grande partie les éléments de l’Autorisation de la Mise sur le Marché, ou AMM, délivrée par les autorités françaises. L’AMM est obligatoire pour pouvoir utiliser, détenir ou céder de manière gratuite ou onéreuse un produit en France.

L'identité du produit

L’identité du produit se définit selon trois critères :

  • Nom commercial : C’est le nom complet de la spécialité commerciale, qui doit figurer sur le registre des pratiques phytosanitaires, et non pas le nom de la substance active contenue dans le produit.
  • Composition et matière active : Substance(s) active(s) et concentration
  • N° d’AMM : l’AMM se traduit par un numéro à 7 chiffres. Sans AMM, le produit ne peut être utilisé, détenu ou vendu.

L’usage du produit

Il est indiqué par un couple plante – cible :

  • Les cultures sur lesquelles le produit est autorisé : blé, orge, vigne, pommier…
  • La cible ou la fonction : fusariose, tordeuse, désherbage, traitement des parties aériennes…
A retenir

Bayer SAS ne préconise l'utilisation d'un produit que sur les cultures et usages mentionnés dans le tableau des usages.

Les conditions d’emploi et de restriction

  • La dose correspond à la dose maximale autorisée
  • Le mode d’application : pulvérisation, incorporation,…
  • Le nombre d’applications autorisées, si besoin
  • La ZNT aquatique : C’est la zone non traitée le long d’un cours d’eau. Elle est définie réglementairement par l’arrêté du 12/09/2006. Elle va de 5 à 100 mètres, en passant par 20 et 50 mètres. Une réduction de 20 ou 50 à 5 m est possible si trois conditions sont réunies : implantation d’un dispositif végétalisé ou arbustif d’au moins 5 m de large formant un écran, utilisation de buses à dérive limitée reconnues officiellement, enregistrement des pratiques par l’utilisateur (nom commercial, dose, date).
  • DAR : délai avant récolte. C'est la durée à respecter entre le traitement et la date de récolte prévisible. Par défaut, l’utilisation des produits est interdite pendant les trois jours au minimum précédant la récolte.
  • DRE ou délai de rentrée : c’est la période pendant laquelle il est interdit aux personnes de pénétrer sur ou dans les lieux où a été appliqué un produit. Par défaut, le délai de rentrée est de 6 h au minimum en espace ouvert et 8 h minimum en serre ou tunnel.
Application DRE  
A l'extérieur des locaux 6 heures  
En milieu fermé 8 heures  
Produit comportant H315 : provoque une irritation cutanée 24 heures  
Produit comportant H318 : provoque des lésions oculaires graves 24 heures  
Produit comportant H319 : provoque une sévère irritation des yeux 24 heures  
Produit comportant H317 : peut provoquer une allergie cutanée 48 heures  
Produit comportant H334 : peut provoquer des symptômes allergiques ou d'asthme ou des difficultés respiratoires par inhalation 48 heures  

Classement toxicité et écotoxicité

Les classements toxicologiques et écotoxicologiques se traduisent sur l’étiquette par la présence de pictogrammes, de mentions d’avertissement, de mentions de danger (H…) et de conseils de prudence (P…)

Utiliser le classement et les pictogrammes pour :

  • Repérer les risques, définir les mesures de protection à mettre en œuvre et informer les salariés
  • Organiser votre stockage
  • Envisager des mélanges (dans le cadre de l’arrêté du 12 juin 2015, modifiant l’arrêté du 7 avril 2010 relatif à l’utilisation des mélanges extemporanés de produits phytosanitaires)

Attention Les classements toxicologiques des produits peuvent évoluer suite à des décisions des autorités européennes ou françaises. Le classement en vigueur lors de l’utilisation d’un produit peut-être vérifié sur sa Fiche de Données Sécurité (FDS). Les FDS sont consultables sur www.quickfds.com ou dans ce site pour les produits Bayer.

Détails du classement toxicologique sur l’étiquette

A. Les pictogrammes se répartissent en fonction de la nature du danger : physique, santé, environnement.

B. Les mentions de danger

Les mentions de danger, permettent de préciser la nature du danger. Par exemple :

  • H315 : provoque une irritation cutanée
  • H312 : nocif par contact cutané
  • H411 : toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets à long terme
  • H371 : risque présumé d’effets graves pour les organes

Utiliser les mentions de danger pour :

  • Identifier précisément les dangers
  • Repérer les produits CMR pour les classer à part des autres dans le local de stockage, et plus précisément ceux de catégories 1A ou 1B (droit du travail)
  • Envisager des mélanges (dans le cadre de l’arrêté du 12 juin 2015, modifiant l’arrêté du 7 avril 2010 relatif à l’utilisation des mélanges extemporanés de produits phytosanitaires)

C. Conseils de prudence

Les conseils de prudence indiquent les moyens de protection à mettre en œuvre et la démarche à suivre en cas d’accident. Ex : P280 - Porter des gants de protection/des vêtements de protection/un équipement de protection des yeux/du visage. P501 - Eliminer le contenu/récipient dans le lieu d'élimination conformément à la réglementation locale.

  • Température minimum et parfois maximum de stockage
  • Symbole Adivalor, filière de recyclage des produits phytosanitaires : ce symbole vous indique que le coût du recyclage du produit est pris en charge par les Fabricants de produits phytosanitaires.
  • Coordonnées du fabricant. N° Bayer Service info : 0800 25 35 45 pour avoir réponses à vos questions avant l’utilisation du produit.
A retenir

Les indications portées sur l’étiquette doivent être strictement respectées. Une utilisation faite en dehors des préconisations de l’étiquette est répréhensible par la loi. L’étiquette doit être rédigée en langue française et comporter le numéro d’AMM à sept chiffres. Si elle n’est plus lisible ou si le produit a été reconditionné, alors il est considéré au niveau de la loi comme un Produit Phytosanitaire Non Utilisable (PPNU), dont il faudra se débarrasser dans une filière appropriée (Adivalor).