Alister®

Mis à jour le 15/12/2018

Composition
  diflufénicanil 150 g/l, soit 14.6% (m/m)   mesosulfuron-methyl 9 g/l, soit 0.9% (m/m)   iodosulfuron-méthyl-sodium 3 g/l, soit 0.3% (m/m)   méfenpyr-diéthyl 27 g/l, soit 2.6% (m/m)
Autres composants dangereux
Ethoxylat d'alcool gras - alkyléther
Formulation
OD - suspension concentrée huileuse
Une question sur ce produit ?

Bayer Service Infos
vous répond immédiatement par téléphone ou dans la journée par email.

Lun. à ven. - 8h à 19h
Appel gratuit depuis un poste fixe
0 800 25 35 45

Question par email
Alister®

Alister®

Mis à jour le 15/12/2018

Herbicide de post levée des blés tendres d'hiver actif contre graminées et dicotylédones.

ALISTER est un herbicide de post-levée des blés tendres d'hiver, actif sur de nombreuses graminées et dicotylédones. Il est composé de 3 substances actives (DFF®, mésosulfuron-méthyl , iodosulfuron-méthyl sodium ) et d'un phytoprotecteur (méfenpyr diéthyl). ALISTER est utilisable dès l'automne jusqu'en sortie d'hiver, du stade 3 feuilles à mi-tallage de la céréale.

ZNT

1a. Pour protéger les organismes aquatiques, ne pas appliquer ce produit sur sols artificiellement drainés en période de drainage.
1b. Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 mètres comportant un dispositif végétalisé par rapport aux points d'eau.

4a. Pour protéger les plantes non cibles, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente.

Zone non traitée
Voir détails
DVP

1b. Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 mètres comportant un dispositif végétalisé par rapport aux points d'eau.

Dispositif végétalisé permanent
Voir détails
DRE

24 heures après traitement.

Délai de rentrée
Voir détails

1a. Pour protéger les organismes aquatiques, ne pas appliquer ce produit sur sols artificiellement drainés en période de drainage.

INFOS SÉCURITÉ ET CLASSEMENT MÉLANGE

Équipements de protection individuelle

En cas d'urgence, appelez le 15 ou le 112 et le centre antipoison puis signalez vos symptômes au réseau Phyt'attitude au 0 800 887 887.

En savoir plus

Centres antipoison et de toxicovigilance
Angers 02 41 48 21 21
Bordeaux 05 56 96 40 80
Lille 0800 59 59 59
Lyon 04 72 11 69 11
Marseille 04 91 75 25 25
Nancy 03 83 22 50 50
Paris 01 40 05 48 48
Rennes 02 99 59 22 22

Vous pouvez également nous poser directement vos questions par téléphone du lundi au vendredi de 8h à 19h.
Bayer Service Infos
0 800 25 35 45

Raisonner l’ergonomie, l’organisation du travail, la protection collective et enfin les équipements de protection individuelle. La responsabilité du choix et de la décision du port des E.P.I. revient à l’agriculteur ou à l’employeur de salariés utilisateurs de produits phytopharmaceutiques. Le salarié utilisateur est également responsable de la décision du port de ces équipements.

Téléchargez les fiches produits

Retrouvez l'ensemble des recommandations concernant les usages, la préparation et les conditions de traitement à respecter dans trois formats PDF simples à stocker, à partager et à imprimer.

Composition
  diflufénicanil 150 g/l, soit 14.6% (m/m)   mesosulfuron-methyl 9 g/l, soit 0.9% (m/m)   iodosulfuron-méthyl-sodium 3 g/l, soit 0.3% (m/m)   méfenpyr-diéthyl 27 g/l, soit 2.6% (m/m)
Autres composants dangereux
Ethoxylat d'alcool gras - alkyléther
Formulation
OD - suspension concentrée huileuse
Haut de page

Usages et doses autorisées

Grandes cultures
Cibles/Usages
Doses
Spécifications d'usage
Stade d'application
DAR (en jours)
ou BBCH max
ou NC (Non Concerné)
Précaution
environnement

1a. Pour protéger les organismes aquatiques, ne pas appliquer ce produit sur sols artificiellement drainés en période de drainage.
1b. Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 mètres comportant un dispositif végétalisé par rapport aux points d'eau.

4a. Pour protéger les plantes non cibles, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente.

Blé tendre d'hiver Désherbage (dicotylédones annuelles et graminées annuelles) 1.0 l/ha 1 trait./campagne 




90  1a , 1b , 4a
Triticale Désherbage (dicotylédones annuelles et graminées annuelles) 1.0 l/ha 1 trait./campagne 




90  1a , 1b , 4a

Limites maximales en résidus de substances actives : se reporter aux LMR en vigueur au niveau de l'Union Européenne et consultables à l'adresse : http://ec.europa.eu/food/plant/pesticides/eu-pesticides-database

Bayer SAS ne préconise l'utilisation de ce produit que sur les cultures et usages mentionnés dans le tableau des usages ci-dessus et, à ce titre, décline toute responsabilité concernant l'élargissement de son utilisation à d'autres usages tels que prévus par l'arrêté du 26 mars 2014 et ses arrêtés modificatifs.

1. Organismes aquatiques

1a. Pour protéger les organismes aquatiques, ne pas appliquer ce produit sur sols artificiellement drainés en période de drainage.
1b. Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 mètres comportant un dispositif végétalisé par rapport aux points d'eau.

Le tableau ci-dessus fait apparaître les précautions à prendre pour l'environnement, fixées par l'autorisation de mise en marché de la spécialité.
Si ZNT aquatique non fixée (en l'absence sur l'étiquette de zone non traitée par rapport aux points d'eau), respecter, selon les dispositions de l'arrêté du 4 mai 2017, la valeur minimale suivante : Zone non traitée 5 mètres.

4. Plantes non-cibles

4a. Pour protéger les plantes non cibles, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente.

Délai de rentrée des travailleurs dans la zone traitée

24 heures après traitement.

Champ d'activité

Trés sensibles : >95%
Sensibles : de 85 à 94%
Moyennement sensibles : 70 à 84%
Peu sensibles : < 70%
Alchémille des champs
Anthémis des champs
Arabette
Agrostis jouet du vent
Capselle bourse à pasteur
Céraiste
Folle avoine levée
Jonc des crapauds
Lamier pourpre
Matricaire
Moutarde blanche
Myosotis
Pâturin annuel
Pâturin commun
Pensées
Ravenelle
Ray grass
Renoncule des champs
Repousses de colza
Sanve
Séneçon
Stellaire
Véronique agreste
Véronique des champs
Véronique de Perse
Véronique à feuilles de lierre
Vulpin
Coquelicot
Fumeterre officinale
Fumeterre à petites fleurs
Gaillet gratteron
Géranium disséqué
Bleuet
Bromes
Haut de page

Préparation du traitement

Préparation du sol et de la culture

Ne pas rouler ou herser dans les jours qui suivent ou précèdent les applications.
Ne pas traiter sur céréales déchaussées ou en mauvais état végétatif (conséquence d'un mauvais enracinement, d'une implantation en sol creux, de sécheresse, d'excès d'eau ou d'attaques parasitaires)

Préparation de la bouillie

Agiter le bidon avant emploi , un phénomène de déphasage pouvant être observé mais n'altérant en rien les propriétés du produit.
Avant la préparation d'une bouillie d'ALISTER avec ou sans huile ainsi qu'après son utilisation, le pulvérisateur doit être soigneusement nettoyé.
Diluer ALISTER dans une bouillie de 80 à 300 litres d'eau par ha selon le matériel de pulvérisation utilisé.
Pour cela :
- remplir aux 3/4 d'eau la cuve du pulvérisateur,
- mettre en route l'agitation et verser dans la cuve la dose de produit nécessaire,
- terminer le remplissage de la cuve et maintenir l'agitation jusqu'à la fin de l'application.
Il est recommandé d'appliquer la bouillie sitôt après la préparation.

Mélanges et Compatibilités

Les mélanges doivent être mis en oeuvre conformément à la réglementation en vigueur. Pour connaître le détail pratique de cette mise en oeuvre, il est nécessaire de contacter au préalable le 0 800 25 35 45

Haut de page

Traitement

Dose(s) préconisée(s)

ALISTER peut être appliqué seul ou en mélange avec de l'huile. Dans ce dernier cas, les points suivants sont à respecter: - utiliser de l'huile végétale estérifiée (type ACTIROB®< B) - rincer soigneusement le pulvérisateur avant et après utilisation. ALISTER est préconisé selon les doses suivantes : Contre ray-grass + dicots : 1 l /ha + ACTIROB B 1 l/ha. Contre les autres graminées (vulpins, pâturins, agrostis jouet du vent) + dicots : 0,8 l/ha + ACTIROB B 1 l/ha. L'ajout d'ACTIROB B permet d'améliorer et de régulariser les efficacités, en particulier en présence de ray-grass. Il est porté à l'attention des utilisateurs que l'ajout d'ACTIROB B peut entrainer des marquages de phytotoxicité, en particulier en conditions d'amplitudes thermiques (marquages par brûlures passagères sur feuilles).

Conditions de traitement (époque, stade, seuil d'intervention)

ALISTER est utilisable , dès l'automne  jusqu'en sortie d'hiver,  du stade 3 feuilles à mi-tallage de la céréale. Ne pas appliquer plus d'une fois par campagne ALISTER ou tout autre produit antigraminées contenant du mésosulfuron-méthyl ou du iodosulfuron-méthyl- sodium. L'efficacité et la rapidité d'action sont favorisées par des applications sur des adventices jeunes (Graminées : 3F à mi-tallage et Dicots : de cotylédons à 4-6 F) en conditions poussantes. Il est conseillé de traiter à partir de 5°C, avec une hygrométrie supérieure à 60%. Appliquer l'association ALISTER + huile végétale préconisée ci-dessus, sur des céréales en bon état végétatif.

Attention : en cas de recours à des techniques culturales nouvellement mises en oeuvre par l'utilisateur ou présentant une quelconque spécificité, l'utilisateur doit en informer son fournisseur avant toute utilisation du produit, afin que ce dernier puisse en vérifier la faisabilité avec le fabricant du produit.

Programme de traitement

Dans le cadre de la gestion des adventices des céréales à pailles, l'utilisation des inhibiteurs d'ALS antigraminées (flupyrsulfuron, iodosulfuron, mésosulfuron, propoxycarbazone, sulfosulfuron, pyroxsulame, ...) doit être limitée à 1 seule application par campagne, exception faite du contrôle des bromes, seuls ou associés à une autre graminée, où une double application est possible, à moins de 3 semaines d'intervalle avec des spécialités à base de :
- soit de propoxycarbazone (double application à demi dose chacune) ;
- soit de sulfosulfuron (double application à demi dose chacune) ;
- soit de pyroxsulame (double application à demi dose chacune) ;
- soit de toute nouvelle substance active herbicide antigraminées inhibiteur d'ALS présentant une efficacité comparable sur le brome (double application à demi dose chacune) ;
- soit d'une association d'inhibiteurs d'ALS suivie de propoxycarbazone ou de sulfosulfuron ou de pyroxsulame ou de toute nouvelle substance active herbicide antigraminées inhibiteur d'ALS présentant une efficacité comparable sur le brome.

Classification HRAC

B - Inhibiteurs ALS (acétolactate synthétase)
F1 - Inhibition de la biosynthèse des caroténoïdes au niveau de la phytoène désaturase (PDS)

Application (matériel, pression)

La pulvérisation doit atteindre les adventices à détruire.
Utiliser de préférence des buses à jets pinceaux et pulvériser à une pression inférieure à 3 kg/cm². Régler la hauteur de la rampe de façon à assurer une pulvérisation régulière et limiter la dérive du produit.
Réserver de préférence un appareil de pulvérisation pour les applications de désherbage- Nettoyer et rincer très soigneusement le pulvérisateur aussitôt après le traitement.

Conditions du milieu

Dans certaines situations (fortes pluies avant traitement, forts écarts thermiques ou période de gel intense avant ou après traitement), des symptômes de jaunissement et parfois de tassement ont été mentionnés, sans conséquence sur le rendement.

Pour l'emploi

Traiter par temps calme et sans vent. Lors de la pulvérisation, éviter toute dérive vers les cultures voisines en particulier sur luzerne, colza, pois et respecter les bonnes pratiques de pulvérisation. Utiliser éventuellement un dispositif de réduction de la dérive (buse anti-dérive)
Si une application d'engrais liquide ou de produits "correcteurs de carences" est envisagée, il est nécessaire de respecter un délai d'au moins 7 jours avec le traitement ALISTER.

Il appartient à l'utilisateur d'un produit de vérifier avant son emploi, que la parcelle à traiter ne présente pas de souches de parasites résistantes, soit naturellement, soit par acquisition, en particulier du fait de l'usage répété de mêmes substances actives ou de mêmes familles chimiques. La présence de souches résistantes peut entraîner une réduction de l'efficacité, voire une inefficacité du produit dont l'usage est envisagé.
Pour retarder ou limiter l'apparition de souches résistantes, il est impératif de se reporter à la notice d'utilisation et aux observations des organisations professionnelles.
On accompagnera cette mesure par de bonnes pratiques culturales (rotation de cultures d'hiver et de printemps, labours, etc..)

Nettoyer  très soigneusement le matériel de pulvérisation immédiatement après l'application afin d'éviter tous risques pour les autres cultures sensibles traitées à la même époque. La vidange du fond de cuve et le traitement des effluents phytosanitaires doivent se faire conformément à la réglementation en vigueur.
Pour ce faire, vidanger complètement la cuve en fin de traitement puis rincer la totalité de l'appareil à l'eau claire, vidanger à nouveau. 
De retour à l'exploitation agricole, sur une aire de lavage sécurisée, remplir entièrement la cuve en utilisant un produit nettoyant spécifique. Mettre l'agitation en marche et laisser agir une dizaine de minutes puis vidanger l'effluent phytosanitaire complètement. Retirer les buses, les pastilles et les filtres et les nettoyer avec le produit nettoyant puis les rincer à l'eau claire, remonter le tout. Remplir à nouveau le pulvérisateur avec de l'eau claire et le vidanger.

- Eliminer les fonds de cuve conformément à la réglementation en vigueur.

Gestes responsables

Important
Respecter les usages, doses, conditions et précautions d'emploi mentionnés sur l'emballage qui ont été déterminés en fonction des caractéristiques du produit et des applications pour lesquelles il est préconisé. Conduisez sur ces bases, la culture et les traitements selon la bonne pratique agricole en tenant compte, sous votre responsabilité, de tous facteurs particuliers concernant votre exploitation, tels que la nature du sol, les conditions météorologiques, les méthodes culturales, les variétés végétales, la résistance des espèces...
Le fabricant garantit la qualité de ses produits vendus dans leur emballage d'origine ainsi que leur conformité à l'autorisation de mise sur le marché.
Compte tenu de la diversité des législations existantes, il est recommandé, dans le cas où les denrées issues des cultures protégées avec cette spécialité sont destinées à l'exportation, de vérifier la réglementation en vigueur dans le pays importateur.

Haut de page

Précautions d'emploi

Cultures suivantes dans la rotation

Après une céréale désherbée avec ALISTER avec ou sans huile pendant la période de post levée d'automne, il est possible d'implanter dans le cadre de la rotation : - Avec ou sans labour : blé tendre d'hiver, blé tendre de printemps, blé dur d'hiver, blé dur de printemps, orge d'hiver, orge de printemps, avoine de printemps, ray grass (multiflore et anglais), colza, moutardes, pois protéagineux d'hiver et de printemps, maïs, tournesol, soja, betterave, pomme de terre et lin de printemps. - Avec labour : luzerne, sorgho. Remarque : pour les moutardes, des marquages passagers sont possibles en situation de non labour.
Pour des applications qui auraient pu avoir lieu pendant la sortie d'hiver, il est possible d'implanter, dans le cadre de la rotation, avec ou sans labour, les cultures citées dans la liste ci dessus à l'exception des moutardes et de la luzerne. - La mise en place de toute autre culture ne figurant pas ci-dessus reste sous l'entière responsabilité de l'agriculteur.  

*Colza : cas particulier année sèche
Uniquement pour les applications de sortie d'hiver d'ALISTER , En cas de pulviomètrie** inférieure à la moyenne de la pluviométrie des 15 dernières années pour la même période calendaire (comprise entre la date de traitement herbicide sur céréales avec ALISTER et la date de semis du colza (lequel devra être réalisé à partir de la dernière semaine du mois d'août)),  la pratique d'un labour profond (au moins 20 cm) est obligatoire.
** pluviométrie relevée sur le poste métérologique METEO France le plus proche du lieu d'implantation de la culture de colza

Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates (CIPAN) :Aprés la récolte d'une céréale désherbée avec ALISTER avant le 31 Mars, il est possible d'implanter, avec ou sans labour, et avec un semis de la culture intermédiaire à partir du 10 Aout, les cultures intermédiaires ci aprés : avoine de printemps, cameline, moa, moutarde, nyger, phacélie, radis, sarrasin, trèfle, vesce

Cultures de remplacement

En cas d'accident nécessitant le remplacement de la céréale désherbée avec ALISTER avec ou sans huile, il est possible de re-semer les cultures ci dessous : - Cultures possibles avec ou sans labour, et en respectant un délai minimal de 3 mois après l'application : blé tendre de printemps, blé dur de printemps, orge de printemps. - Cultures seulement possibles avec labour, et en respectant un délai minimal de 4 mois après l'application d'ALISTER : avoine de printemps, pois protéagineux de printemps, pomme de terre. - Cultures seulement possibles avec labour, et en respectant un délai minimal de 5 mois après l'application d'ALISTER : maïs, sorgho. - Cultures non possibles : luzerne, betterave, tournesol, ray-grass, soja, lin de printemps, colza de printemps. La mise en place de toute autre culture ne figurant pas ci-dessus reste sous l'entière responsabilité de l'agriculteur.

Pour le stockage

Ne pas stocker la préparation à plus de 35 °C.
- Conserver le produit dans son emballage d'origine, dans des locaux fermés à clé, à l'écart de tout aliment et boisson y compris ceux pour les animaux, et hors de portée des enfants. Les locaux doivent être frais et ventilés.

Pour l'élimination du produit et de l'emballage

Rincer l'emballage au moins 2 fois avant son élimination.
- Pour l'élimination des produits non utilisables, faire appel à une entreprise habilitée pour la collecte et l'élimination des produits dangereux.
- Ne pas réutiliser les emballages vides et les éliminer via une collecte organisée par les distributeurs partenaires de la filière Adivalor ou un autre service de collecte spécifique.

Mesures de protection des individus

CLASSEMENT DU MÉLANGE

H315 - Provoque une irritation cutanée.
H318 - Provoque des lésions oculaires graves.
H410 - Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

Danger
Conseils de prudence

P280 - Porter des gants de protection/des vêtements de protection/un équipement de protection des yeux/du visage.
P305+P351+P338 - EN CAS DE CONTACT AVEC LES YEUX : rincer avec précaution à l'eau pendant plusieurs minutes. Enlever les lentilles de contact si la victime en porte et si elles peuvent être facilement enlevées. Continuer à rincer.
P310 - Appeler immédiatement un CENTRE ANTIPOISON ou un médecin.
P501 - Eliminer le contenu/récipient dans le lieu d'élimination conformément à la réglementation locale.

Phrases réglementaires des produits phytosanitaires

SPe2 - Pour protéger les organismes aquatiques, ne pas appliquer ce produit sur sols artificiellement drainés en période de drainage.
SPe3 - Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 mètres comportant un dispositif végétalisé par rapport aux points d'eau.
SPe3 - Pour protéger les plantes non cibles, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente.

Délai de rentrée des travailleurs dans la zone traitée

24 heures après traitement.

Substance classée sensibilisante

Contient du de l'Ethoxylat d'alcool gras-alkyléther . Peut produire une réaction allergique.

Mesures de protection des individus

Mesures de protection des individus : se reporter impérativement au paragraphe de l’étiquette intitulé Précautions à prendre.  

Mentions obligatoires

-

SP1 - Ne pas polluer l'eau avec le produit ou son emballage.
Respectez les instructions d'utilisation afin d'éviter les risques pour la santé humaine et l'environnement.

Mentions légales

Alister® ¤ 150 g/l diflufénicanil   9 g/l mesosulfuron-methyl   3 g/l iodosulfuron-méthyl-sodium   27 g/l méfenpyr-diéthyl ¤ AMM n°2060128 ¤ Détenteur d'homologation : Bayer SAS ¤ Corrosion/irritation cutanée, catégorie 2 ¤ Lésions oculaires graves/irritation oculaire, catégorie 1 ¤ Toxicité aiguë pour le milieu aquatique , catégorie 1 ¤ Toxicité chronique pour le milieu aquatique , catégorie 1 ¤ ® Marque déposée Bayer ¤

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d'emploi : se référer à l'étiquette du produit ou à la fiche produit sur www.bayer-agri.fr -  Bayer Service infos au N° Vert 0 800 25 35 45.

Produits pour les professionnels : utilisez les produits phytopharmaceutiques avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.