Un maïs performant et stable en toutes conditions

Quelles sont les variétés de maïs les plus résilientes et productives face aux contraintes climatiques ? Comment faire exprimer tout leur potentiel ? Pour désherber sans chlore, réduire l’IFT et maintenir un désherbage efficace, quelles solutions choisir ? À toutes ces problématiques, une réponse concrète que nous travaillons sur la plateforme de démonstration Culture Champs localisée à Habas dans les Landes. Les itinéraires techniques présentés concilient la performance de la culture du maïs et sa durabilité en lien avec l’enjeu eau.

Apporter plus de performance dans la conduite de la culture du maïs, sans décrocher le rendement, malgré les contraintes climatiques du Sud-Ouest, c’est possible. Pour répondre à cet objectif, trois leviers entrent en jeu :

Pour répondre à cet objectif, trois leviers entrent en jeu : une nouvelle sélection génétique, la solution de traitement de semence, Acceleron®, et l’ajustement des paramètres du semis au potentiel intraparcellaire grâce à la solution numérique Climate Fieldview™.

Ils sont présentés sur la plateforme de démonstration Culture Champs installée à Habas (40), sur l’exploitation de Thierry Bonnebaigt.

La capacité génétique des maïs à s’adapter au climat : la clé de la rentabilité dans le Sud-Ouest

« La conduite en sec, nous incite à rechercher dans nos programmes de sélection des hybrides plus résilients. Nos variétés Dk optim’eau liées à la strategie DK Tempo, doivent être performantes en année favorable. En année plus compliquée, elles doivent garantir un rendement minimum. »

Sébastien Esquerre
Ingénieur technique et commercial

Ces variétés sont issues d’une nouvelle technique de recherche génomique, combinant la puissance de l’intelligence artificielle au savoir-faire des sélectionneurs. Du temps de sélection est gagné. « Nous pouvons ainsi nous augmenter le rendement de nos hybrides tout en les adaptant aux nouvelles contraintes », ajoute-t-il.

Ces variétés sont issues d’une nouvelle technique de recherche génomique, combinant la puissance de l’intelligence artificielle au savoir-faire des sélectionneurs. Du temps de sélection est gagné « Nous pouvons ainsi nous augmenter le rendement de nos hybrides tout en les adaptant aux nouvelles contraintes », ajoute-t-il. Une collection de dix hydrides des groupes de précocité, G2 à G6, issus de ce mode innovant de sélection a été semée sur la plateforme afin de montrer leur performance et stabilité de rendement.

Le capital de la plante est révélé avec le traitement semences Acceleron®, du semis à la récolte. La solution active les mycorhizes qui vivent en symbiose avec les racines. Ces champignons améliorent le volume racinaire, avec à la clé un renforcement de la tolérance au stress hydrique. Le bénéfice de cette association se mesure au rendement mais aussi avec la vigueur de la plante pendant tout son cycle.

Hausse de la densité de semis des maïs, baisse de l’écartement des rangs : comment capter plus de rendement ?

En fonction des traits de caractère de chaque hybride, par exemple la tenue de tige, le phénotype, la densité peut être augmentée et l’écartement réduit afin de capter plus de rendement. L’objectif de l’essai est de choisir la meilleure combinaison entre ces paramètres du semis en lien avec les conditions climatiques de l’année.

  • La densité de semis recommandée est calculée avec l’application 3D. Les hybrides de maïs sont semés à 40 cm d’écartement avec une hausse de la densité +10 %, + 20 % et + 30 %. Ces modalités sont comparées à un écartement de 80 cm.
  • L’écartement expérimenté est de 40 cm. Il doit permettre une meilleure valorisation des éléments nutritifs par la plante. De plus, l’inter-rang est plus vite recouvert, limitant la croissance des adventices.

Les quatre maïs hybrides étudiés en variant l’écartement et la densité de semis :

  • G2 : DKC 4391
  • G3 : DKC 4598
  • G4 : DKC 4974
  • G5-G6 : DKC 60 50

La bonne dose de semences de maïs au bon endroit, avec Climate Fieldview™

Une meilleure connaissance de l’intérieur des parcelles permet aux variétés Dekalb® d’exprimer tout leur potentiel génétique. La modulation intra parcellaire de la dose de semis est apportée par l’outil Climate Fieldview™. La densité de semis est augmentée dans les zones à haut potentiel pour capter un maximum de rendement. Et là où il est estimé plus faible, l’investissement global en intrants sera limité : investir au bon endroit dans la parcelle tout en limitant les risques !

Une démonstration de l’outil Climate FieldView™ " est proposée lors des journées de visites de la plateforme. Ses principales fonctionnalités :

  • Révèle les zones à plus fort potentiel et celles avec des facteurs limitants grâce à ses propres cartes d’observation
  • Suit la culture pas à pas grâce au passage régulier du satellite et à l’enregistrement des observations
  • Cartographie le semis, récupère des cartes de rendement afin de comparer les itinéraires.
  • Evalue la rentabilité et les leviers d’amélioration.