La Ferme de Bulas, Houville-la-Branche (28)

Dans le cadre du réseau des Fermes de Références, Dominique Pétillon a travaillé en priorité sur la sécurité de ses salariés et la préservation des auxiliaires. Localisée au cœur de la Beauce, sa ferme reçoit de nombreux visiteurs pour expliquer tous les aménagements effectués progressivement depuis une dizaine d'années.

Présentation de l’exploitation

Dominique Pétillon est fier de montrer qu’il travaille en respectant la nature. Localisée à Houville-la-Branche, un village tout proche de l’agglomération de Chartres, sa ferme accueille régulièrement des consommateurs. « Si la nature reste notre premier outil de travail, les visiteurs ne cachent pas leur étonnement sur notre niveau de technologie pour piloter nos cultures », confie-t-il. Accéder aux connaissances, se les approprier est pour lui le point fort du réseau Fermes de références. Il apprécie avant tout de conserver sa liberté d’entreprendre : « L’application sur mon exploitation est de mon ressort. Je suis autonome dans mes prises de décisions. Nous employons des produits uniquement si c’est nécessaire. »

Engagé dans les filières de production de semences sur une partie de son assolement, Dominique Pétillon recherche un haut niveau de qualité pour ses cultures. Sa mission de maire le conduit aussi à privilégier l’échange avec ses voisins, à ouvrir régulièrement les portes de sa ferme aux professionnels, aux élus, aux étudiants, aux consommateurs. La sécurité de ses salariés et le respect de la biodiversité ont été réfléchis dans le cadre des Fermes de Références. « Nous avons bénéficié des conseils d’experts afin de réaliser des aménagements pour sécuriser le site de l’exploitation et améliorer nos pratiques notamment pour le désherbage de nos blés, souligne-t-il. Nous gardons comme objectif de préserver l’environnement et la rentabilité de notre entreprise. »

Biodiversité et prévention des pollutions diffuses, quelques actions

Local phytosanitaire et préservation de la qualité de l’eau

La ferme de Bulas se veut exemplaire. La vigilance est portée à toutes les étapes de la protection des cultures. « La sécurité des employés est un enjeu très important, je dois être au top », confie Dominique Pétillon. Il a réaménagé le local de stockage des produits phytosanitaires pour mieux le sécuriser, optimisé l’aire de remplissage et de lavage du pulvérisateur et a installé un Phytobac® pour dégrader les effluents.

Connaissance de la biodiversité

Abris et cultures mellifères pour pollinisateurs, réserves pour carabes, bords de champs et haies pour accueillir toute la faune ont été créés afin de conserver l’équilibre des écosystèmes naturels. « J’ai planté 800 mètres de haies. Elles sont une réserve à insectes, une protection pour la faune sauvage », complète-t-il. Dominique Pétillon accueille également un rucher sur son exploitation.

  • Les ruches en transhumance sur la ferme de Bulas sont gérées par un apiculteur professionnel.
    En 2012, Dominique Pétillon a signé avec lui une Charte d’engagement de bonnes pratiques agricoles et apicoles.
  • Pour évaluer la vie de ses sols, l’agriculteur s’appuie sur l’indicateur « vers de terre ».

Suivi de la qualité de semis

Le semoir utilisé par Dominique Pétillon est équipé d’un kit de coupure automatique des descentes de graines avec une assistance par GPS. Ce système permet de ne pas perdre de paquets de graines lorsque le tracteur entame son demi-tour en bout de champ ni qu’elles soient consommées par les oiseaux.

Gestion du désherbage

Des parcelles montrent une résistance des vulpins aux herbicides. Dans le cadre du partenariat avec Bayer, une remise à plat de la gestion du désherbage a été effectuée en privilégiant les leviers agronomiques. 

De l’agriculture de précision en passant par la refonte de ses pratiques à la création de zones refuges pour les animaux, la ferme de Bulas se caractérise par une forte capacité d’adaptation et une appétence pour les innovations. Bien dans son environnement pourrait être sa devise.