Projet Doazit Agri’Eau : préserver ensemble la qualité de l’eau

Depuis 2013, Bayer s'engage, aux côtés de multiples partenaires, dans le projet Doazit Agri’Eau. Objectif : concilier, de façon durable, production agricole et qualité de l’eau au niveau du bassin versant de la commune landaise Doazit, en prenant en compte les enjeux économiques et environnementaux.  

Doazit est une commune située au sud du département des Landes, dans la région agricole de La Chalosse (Gascogne) productrice de volailles et de canards gras. Des conditions favorables au ruissellement, notamment en cas de pluies orageuses intenses, et des cultures de maïs couvrant peu le sol au printemps ont, en 2012, conduit différents acteurs de la profession agricole à se pencher sur ce bassin versant.

Le projet Doazit Agri’Eau voit le jour, avec comme objectif la pérennisation des systèmes de culture et la protection de la ressource en eau vis-à-vis notamment des herbicides maïs.

« Agir ensemble pour préserver la qualité de l’eau est essentiel. Le projet Doazit Agri’Eau progresse grâce à une approche concertée et collective prenant en compte les aspects environnementaux et économiques. »

De multiples acteurs mobilisés

41 agriculteurs sur 430 hectares de surface agricole

Le projet, qui implique aujourd’hui 41 agriculteurs sur 430 hectares de surface agricole, bénéficie de multiples compétences associées autour de ce projet au sein d’un comité opérationnel : Bayer, le groupe coopératif Maïsadour, la Chambre d’agriculture des Landes, l’Agence de l’eau Adour Garonne, la fédération départementale des Cuma et Arvalis-Institut du végétal.

Tous se mobilisent pour trouver les pratiques et les aménagements parcellaires les plus adaptés pour préserver la qualité de l’eau.

Comprendre pour agir

Afin de détecter les actions concrètes les plus appropriées à mettre en œuvre pour prévenir les risques de transfert par dérive et ruissellement de produits phytosanitaires, les différents acteurs du projet ont, dès 2013, réalisé de nombreuses études :

Diagnostic environnemental du sous-bassin versant Le bureau d’étude environnementale Envilys a réalisé, sur l’été 2013, un diagnostic comprenant la caractérisation du milieu physique, le fonctionnement hydrologique et l’étude des risques potentiels de transferts. Suivi de la qualité de l’eau Des prélèvements manuels sont effectués toutes les semaines pour être analysés. Un préleveur automatique est également installé pour récupérer toutes les heures, en période de crue, des échantillons d’eau. Diagnostics Aquasite® Les techniciens de Maïsadour évaluent les risques de pollutions ponctuelles liés à la manipulation des produits phytosanitaires sur les exploitations.

Des formations de conseillers et des réunions entre experts nationaux et agriculteurs sont également organisées sur le thème du ruissellement, des pollutions diffuses et ponctuelles afin de sécuriser l’utilisation des produits phytosanitaires.