Yearling® / Propulse® : haut niveau d’efficacité en protection fongicide sur colza

Rentable et performante, la culture du colza a toute sa place en tête de rotation. Cependant durant son développement, elle est soumise à un cycle végétatif particulièrement long, ce qui a pour conséquence une exposition accrue à toutes sortes d’agressions. La maladie la plus dommageable, et présente sur tout le territoire, est le Sclérotinia qui peut entraîner des pertes conséquentes de rendement, jusqu’à 15 quintaux/ha.

Fiche d’identité

Yearling® / Propulse® offre une solution performante et pérenne contre les maladies du colza et permet aux agriculteurs de sécuriser le rendement durant la période de risque maladie.

Composition : 125 g/l fluopyram, 125 g/l prothioconazole.
Culture : Colza.
Formulation : SE (Suspension-Émulsion).
Homologation : Dose : 1 l/ha (Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 5 m comportant un dispositif végétalisé permanent de 5 m par rapport aux points d’eau. Un traitement par an. Délai avant récolte : 56 jours).

La valeur sûre qui sécurise le rendement des colzaïculteurs en période de risque maladies

En terme de performance, Yearling® / Propulse® procure un très bon niveau d’efficacité par rapport aux autres fongicides du marché sur Sclérotinia, jusqu'à 9 points d'efficacité en plus.

Un produit tout en 1, simple à utiliser et en formulation liquide

Yearling® / Propulse® est une solution simple à utiliser. C’est un produit tout formulé, liquide, qui ne nécessite pas de mélange ce qui facilite son incorporation dans la cuve du pulvérisateur par rapport à une formulation WG. Yearling® / Propulse® permet de gagner du temps !

2 modes d’action pour un haut niveau d'efficacité

Yearling® / Propulse® associe 2 modes d’action complémentaires, le fluopyram et le prothioconazole. La synergie unique entre les 2 molécules permet une protection de très haut niveau contre les principales maladies du colza : PhomaSclérotiniaAlternariaCylindrosporiosePseudocercosporella, Oïdium et Mycosphaerella.

Un positionnement au stade chute des premiers pétales

Le positionnement du produit est un facteur clé de succès. C’est à la chute des premiers pétales, lorsque les premières siliques sont au début de la formation, que le traitement sera le plus efficace. Il est donc important de surveiller le stade optimal, stade G1, qui arrive entre 6 et 12 jours (variables selon les variétés, les régions et le climat) après le stade floraison.