Vulpin : les solutions sur orge

Le raisonnement du désherbage du vulpin dépend du niveau d'infestation observé sur la parcelle et du risque de résistance.

Le raisonnement du désherbage du vulpin dépend du niveau d’infestation observé sur la parcelle et du risque de résistance.
Un programme comportant deux passages est recommandé pour optimiser l’efficacité des matières actives.

A l’automne

Fosburi® / Antilope®

Il se pose en pilier d’un désherbage complet à l’automne. Cette spécialité est une association de deux molécules : le DFF® (diflufénicanil) et le flufénacet, la seconde appartenant à la famille des oxyacétamides. L’herbicide s’applique tôt, des stades 1 à 3 feuilles de la céréale.

En situation de faibles infestations, la dose conseillée est de 0,6 l/ha en solo, de 0,5 l/ha quand il est associé à un autre herbicide à activité anti-graminées. En situation d’infestation importante on recommandera de l’associer avec un produit à activité anti-graminées type Isoproturon, en utilisant Fosburi de 0,5 à 0,6 l/ha.

Si l’infestation est qualifiée très importante et dans le cas de résistances sur les produits de sortie d’hiver ALS ou ACCase, l’emploi de Fosburi pourra se faire dans le cadre d’un programme avec 2 passages à l’automne type pré-levée puis post-levée ou le Fosburi pourra venir se positionner à 1-2 F de 0.5 à 0.6 l/ha plus un partenaire à activité anti-graminées pour maximiser l’efficacité. Un rattrapage en sortie d’hiver est toutefois recommandé dans la grande majorité des cas car les traitements à l’automne ne sont généralement pas efficaces à 100 % (fortement dépendants des conditions climatiques, possibilité de relevées de nouvelles adventices en sortie d’hiver), on pourra rattraper avec des solutions de sortie d’hiver disponibles sur orge.

Les solutions Bayer CropScience :

Fosburi®, Antilope®