Viroses des céréales : une présence marquée de la JNO en culture

Malgré des vols de pucerons plutôt modérés au début de l'automne dernier (sur septembre - octobre), les températures extrêmement douces qui ont suivi (et l'absence de gel significatif) ...

Malgré des vols de pucerons plutôt modérés au début de l'Automne dernier (sur septembre - octobre), les températures extrêmement douces qui ont suivi (et l'absence de gel significatif) ont maintenu les populations dans les céréales. Les pucerons ont ainsi eu tout le loisir de se multiplier et de relayer le virus de la JNO dans les parcelles sans protection insecticide ou avec une protection insuffisante à l'automne.

Dans les nombreux essais sur réseau Bayer, Gaucho Duo FS confirme sa robustesse d'efficacité, même dans cette configuration climatique un peu atypique où les dégâts sont parfois très spectaculaires sur les témoins.

Utilisé seul Gaucho Duo FS procure déjà un très bon contrôle des pucerons (et donc de la maladie qu’ils transmettent) dans la majorité des sites. En situation à pression virulifère particulièrement élevée, un relais avec une pyrèthre en végétation (si recolonisation après le stade 5 feuilles) peut apporter un complément de protection.

Essai Département 41 sur Orge (photo 20 avril 2016)

Mauvaises surprises pour les agriculteurs ! En cultures, le printemps révèle des dégâts de JNO dans les parcelles non protégées de manière parfois spectaculaire et assez inhabituelle, par exemple sur des semis tardifs (comme des blés de betteraves) ou dans des régions historiquement moins impactées par la maladie (comme le Nord).

 

 

Quelques exemples de photos de parcelles agriculteurs (source réseau Bayer, avril 2016)