Très efficace sur toutes les espèces de cochenilles

Movento® permet de contrôler efficacement les colonies de cochenilles qui affaiblissent la plupart des arbres fruitiers au printemps.

Il existe de nombreuses espèces de cochenilles particulièrement nuisibles contre plusieurs espèces d'arbres fruitiers et pour lesquelles Movento® est une solution très efficace de contrôle des populations.

Cochenille virgule, jaune, rouge du poirier, ostréiforme, farineuse (Pseudcoccus viburni) ou encore Pou de San José sont autant d'espèces différentes qui sévissent sur les pommiers et poiriers. Ces derniers verront aussi se développer les cochenilles du mûrier.

Les lécanines, le Pou de San José, la cochenille rouge du poirier et celle du mûrier sont nuisibles au pêcher. Le prunier devra de son côté se méfier de la cochenille du cornouiller et de la cochenille rouge du poirier. L'abricotier n'est pas en reste en abritant des lécanines, pou de San José, cochenille rouge et cochenille du mûrier. A noter enfin que les agrumes sont particulièrement sensibles aux cochenilles : le pou rouge de Californie, la cochenille asiatique ou la cochenille chinoise sont les principales.

Un affaiblissement des arbres et des piqûres sur fruits

Ces insectes piqueurs-suceurs provoquent un affaiblissement général des arbres et peuvent faire tomber les feuilles et piquer les fruits. En prélevant la sève, les colonies de cochenilles peuvent également faire dépérir les branches et les rameaux.

Les œufs hivernent sous le bouclier de la femelle et éclosent à partir du mois de mai. La cochenille n’est mobile que lorsqu’elle vient d’éclore. Elle va alors chercher un endroit pour se réfugier et se nourrir : nervures des feuilles, branches et rameaux des plantes hôtes. Chaque femelle pond 40 à 80 œufs puis meurt.

Appliquer quelques jours avant essaimage sur pommier et poirier

La solution insecticide Movento® contrôle très efficacement l'ensemble de ces cochenilles sur tous ces arbres fruitiers. « Contre la cochenille rouge du poirier, prédateur redoutable pour la survie des pommiers à cidre, Movento s’est avéré très efficace », observe par exemple Dominique Thiery du Cabinet Fruit Conseil. « Une application de Movento fin avril a montré une excellente efficacité sur Pseudococcus viburni (100%), parasite qui posait de gros problèmes sur pruniers», témoigne également Patrice Béguin, chef de culture des Vergers Lalanne dans le Lot et Garonne.

Le positionnement, là encore est essentiel pour la bonne efficacité du produit. Pour toutes les espèces de cochenilles visées, les applications de Movento doivent être effectuées 15 à 8 jours avant la période d’essaimage, toujours en période de croissance active de l’arbre.

1 à 2 applications spécifiques ont donné entière satisfaction

« Sur pommier et poirier, les applications de Movento quelques jours avant l’essaimage de la cochenille rouge du poirier entraînent une forte baisse des populations, précise Guy Blanc, responsable technique arboriculture Bayer. Une deuxième application 3 semaines après la première peut s'avérer nécessaire en situation à forte pression.

Sur pêcher, les applications réalisées 2 à 3 semaines après la floraison, en début de période de pousse active nécessaire à son bon fonctionnement par systémie, ont donné entière satisfaction.

Sur agrumes, Movento appliqué mi-mai à fin mai permet un bon contrôle de la première génération de pou rouge de Californie ainsi que de la cochenille asiatique. Une deuxième application fin août, positionnée avant l’essaimage de la troisième génération de pou rouge de Californie peut être nécessaire, elle protègera également des cochenilles asiatiques et chinoises. »

Ils ont utilisé Movento en 2012

« Si je constate une remontée de Pou de San José dans mes parcelles, il est évident que je referai une application de Movento l'an prochain », Serge Albrespy, arboriculteur à Moissac (82).