Thrips du pois : observer pour agir rapidement

Petit, mobile, le thrips est un redoutable ennemi du pois. La surveillance doit démarrer tôt pour contrôler les attaques. La deltaméthrine contenue dans Decis Protech, Pearl Protech ou Split Protech reste une alliée efficace.

Dans les parcelles de pois, la surveillance doit débuter dès la levée. Passé le stade 5-6 feuilles, le pois n’est plus sensible aux attaques de thrips. Le seuil de nuisibilité est atteint lorsqu’en moyenne, un insecte est observé par pied et ce, dès que 80 % des plantes sont levées. Ce seuil est à adapter en fonction de la vitesse de la levée de la culture. Lors de conditions peu poussantes, la surveillance doit être renforcée car les dégâts peuvent alors s’étendre rapidement. Un traitement à base de deltaméthrine - contenue dans Decis Protech, Pearl Protech ou Split Protech - offre une bonne efficacité contre le thrips. Ces spécialités s’utilisent à la dose de 0,42 l/ha. La deltaméthrine présente un large spectre d’activité sur les insectes nuisibles et une bonne persistance d’action. Cette substance active, efficace à faible dose, agit à la fois par contact et par ingestion : de quoi atteindre tous les insectes, baladeurs ou piqueurs. Les traitements peuvent être renouvelés jusqu’à trois fois dans la campagne mais avec un délai avant récolte de 7 jours.


Une technique simple permet de dénombrer rapidement et aisément la densité de thrips dans la parcelle.Une dizaine de plantes sont prélevées au hasard, avec leurs graines, puis elles sont débarrassées de leur terre. Elles sont ensuite placées dans un sac plastique transparent, fermé, et exposées ainsi quelques minutes au soleil. Après avoir secoué le sac, il ne reste plus qu’à compter les insectes.

 

L'essentiel des préconisations :

  • Débuter la surveillance dès la levée
  • Seuil de nuisibilité : un thrips par pied dès que 80 % des plantes sont levées
  • Le Decis Protech®, une solution efficace