Agronomie et chimie : indissociables. Les fondements du désherbage responsable

Le faux semis se pratique à l'interculture. Ce serait le premier levier à actionner, devant la rotation et le labour.

Faux semis : indispensable pour abaisser le stock de graines

Le faux semis se pratique à l’interculture. Pour Bernard Couloume, expert technique herbicides céréales, ce serait le premier levier à actionner, devant la rotation et le labour. Un déchaumage superficiel permet d’émietter les cinq premiers centimètres du sol afin de créer les meilleures conditions de germination des adventices. Le déchaumage rappuyé augmente le contact des graines avec la terre et optimise la germination. Le nombre de levée dans la culture suivante sera ensuite réduit.

Le sol doit être frais pour une levée maximale pendant la période de levée de l’adventice visée.

À savoir

Le faux semis est efficace pour faire lever les adventices à germination superficielle type ray-grass ou vulpin, mais aussi certaines dicotylédones comme les matricaires, pensées, coquelicots, sanves.

Sur la plateforme de Mer (41), après 5 ans de rotations et de pratiques culturales, le nombre de vulpins/m² dans les témoins a évolué différemment selon le travail du sol. Avec un faux semis, la population de vulpins est passée sur cette période de 1160 à 454 vulpins au m², soit une réduction de 61%.

Labour : tous les trois ou quatre ans pour enfouir les graines

Le labour ne laisse que 10% de graines en surface

Un labour ponctuel à 25 cm de profondeur enfouit les graines des mauvaises herbes. Le stock semencier va fortement diminuer car ces graines ne pourront plus lever. Cette technique ne laisse que 10% de graines en surface contre 90% dans le cadre d’un travail superficiel. Le labour se révèle très efficace pour les graines qui sont vite dégradées dans le sol comme certaines graminées.

Le labour est à programmer tous les 3, voire 4 ans et dans tous les cas derrière un échec de désherbage.

Vigilance

Le labour est particulièrement conseillé après un échec de désherbage. Pratiqué trop fréquemment, il pourrait faire remonter des graines viables.

Ainsi sur la plateforme de Mer (41), un labour a abaissé la population de vulpins de 65%. Elle est passée de 280 pieds/m² en 2007, à 98 pieds/m² en 2013. Un labour programmé une année sur deux affaiblit à lui seul le stock de 55%.

Le duo gagnant : faux-semis + labour : chute de 76% du taux de vulpins

Premier levier mis en exergue pour contrôler le vulpin : le travail du sol. Ainsi depuis 2007, sur la Plateforme de Mer (41), des comptages de cette graminée ont été pratiqués dans les bandes témoins de blés ne recevant aucune intervention chimique, dans celles avec labour, puis dans celles avec faux semis et enfin, dans celles combinant les deux.

Le faux-semis, comme le labour, permet chaque année de maintenir une pression adventice plus basse qu’avec un simple travail conventionnel du sol. L’observation des épis de graminées dans les témoins, après 7 ans de pratiques culturales, témoigne de l’efficacité de ces leviers agronomiques. En l’absence de faux-semis et de labour, l’infestation initiale est maintenue. Leurs efficacités restent cependant variables selon les années et les conditions climatiques.

Jusqu'à -76% d'épis de graminées après 6 ans de labour et faux-semis

Evolution du nombre d'épis de graminées entre 2007 et 2013 / Comptages 2013 dans les témoins

Si, sans surprise le taux de vulpins au m² se maintient autour de 1 400 pieds au fil des années lorsqu’ aucune action n’est programmée, il chute de 76% lorsqu’on continue dans la rotation labour et faux.

Sur un essai combinant un labour à un faux semis, le taux de vulpins est passé en quatre ans de 1 160 pieds au m² à 281 pieds au m², témoignant d’une efficacité à 76%.

Rotation : introduire une culture de printemps

Les rotations de type colza/blé/orge et colza/ blé/blé/orge, d’une durée de 3 ou 4 ans, présentent des risques de développement très importants d’adventices, renforcés dans les systèmes sans labour.

La proportion de ces modèles de culture reste majoritaire en France et explique, pour partie, l’extension des zones où les vulpins, ray-grass, bromes posent problème.

À retenir

En introduisant une culture de printemps comme le maïs dans une rotation orientée cultures d’hiver, le cycle biologique de la mauvaise herbe est perturbé. Le temps entre deux générations de mauvaises herbes s’allonge, le stock semencier s’épuise.

Un des atouts de la plateforme de Mer est l’introduction au printemps 2011 d’un maïs dans la rotation afin d’évaluer son impact direct sur la pression en vulpins.

L’objectif est alors de casser le cycle de cette adventice qui lève essentiellement à l’automne.

Ainsi en 2011/2012, l’introduction du maïs dans la rotation a permis de réduire de plus de 50% le stock de graines de vulpin et ray-grass dans le sol (-52%). Ceci implique une diminution des levées de vulpin dans le blé qui suit. La culture de blé faisant suite à l’introduction du maïs se trouve « nettoyée » par comparaison à un précédent colza.

Les rotations longues (+ de 3 ans) alternant cultures de printemps et d’hiver sont les meilleurs compromis.

Jusqu'à -52% de graminées en moins dans le blé suivant un maïs

Comptage des graminées campagne 2011-2012

« Cette diminution de 52% du stock de graines sur une année montre l’efficacité immédiate de la rotation dans la maîtrise du vulpin », explique Mathieu Hingant, Chef marché herbicides céréales. Une véritable rupture est créée, elle contrarie la dynamique de levée de la graminée. « Par ailleurs, un plus grand nombre de modes d’action herbicides peut être utilisé dans la rotation, toujours sur le principe de l’alternance des solutions », précise-t-il.

Désherbage chimique : programme et alternance des solutions

Conseil

L’efficacité des solutions herbicides est à préserver. L’utilisation systématique du même mode d’action année après année, sélectionne plus vite et plus facilement les individus naturellement résistants. Pour éviter ce phénomène, l’alternance des modes d’action est recommandée. Elle s’applique au sein du programme mais aussi de la rotation.

L’observation et la connaissance du cycle biologique des mauvaises herbes est fondamentale pour construire un programme de désherbage adapté à la parcelle.

« Dans les essais conduits sur la plateforme de Mer, le maximum d’efficacité en blé pour contrôler un problème de vulpins résistants a été relevé sur des parcelles conduites en programme. Dans ce cadre un passage tôt à l’automne en post levée avec Fosburi® 0.6l/ha évite aux adventices de se développer et d’entrer en compétition avec la culture. Même si ces applications d’automne en post-levée précoce ne font pas 100% d’efficacité, elles contribuent à préserver le rendement en limitant la concurrence dès l’automne. Un passage en sortie d’hiver avec une solution Mesomaxx finit le désherbage à la fois en efficacité et en rendement »

Mathieu Hingant
Chef marché herbicides céréales

Bonnes pratiques : le bon produit, au bon moment, à la bonne dose

Pour optimiser son efficacité, la pulvérisation doit être effectuée dans de bonnes conditions météorologiques.

La température et l’hygrométrie jouent un rôle important dans la capacité de l’adventice à absorber et diffuser le produit.

Les herbicides foliaires sont plus efficaces sur des adventices jeunes en conditions poussantes et si le traitement est effectué lorsque l’hygrométrie est bonne. Mieux vaut traiter alors tôt en sortie d’hiver, dès le mois de février si les conditions le permettent.

Quant à la pulvérisation, elle doit être adaptée en jouant sur les paramètres volume de bouillie, buses, pression… pour assurer une répartition homogène de la matière active sur les adventices ciblées.

Les règles pour déclencher le traitement

  • Sol humide en surface dans les premiers centimètres
  • Hygrométrie de l’air > 60%
  • Augmentation annoncée de la température moyenne (>5°C) dans les cinq jours qui suivent l’application
  • Amplitudes thermiques faibles et de moins de 15°C, en particulier sans gel
  • Stades adventices avant BBCH29 (fin tallage)
  • Utilisation d'un adjuvant approprié (Actirob®)