Souplesse d'utilisation et persistance d'action assurées

Sélectifs, Merlin® Flexx et Adengo® peuvent être utilisés de la post-semis/pré-levée à la post-levée précoce du maïs. Cette souplesse de positionnement, qui offre la possibilité de mieux adapter la date de traitement en fonction des conditions météorologiques, optimise le désherbage des cultures. Un atout qui s'ajoute à la persistance d'action des spécialités.

À savoir

Les herbicides racinaires ont besoin de sols frais et humides pour fonctionner.

Sérénité quant au positionnement

Avec Merlin® Flexx et Adengo®, les maïs peuvent être semés en toute tranquillité. La possibilité est donnée de désherber aux meilleures dates, de la pré-levée à la post-levée précoce pour réaliser l'application dans les meilleures conditions d'efficacité (sol frais, pluie annoncée après le traitement).

Attendre les conditions idéales pour optimiser son efficacité est un avantage certain, par rapport aux conditions météorologiques, mais également en fonction de la dynamique de levée des adventices. Cette flexibilité quant au positionnement garantie par ailleurs la lutte contre certaines espèces de dicotylédones comme les renouées des oiseaux, qui ne peuvent véritablement être maîtrisés qu’en pré-levée ou post-levée précoce. Enfin, à cette souplesse d’utilisation apportée par Merlin® Flexx et Adengo® s’ajoute le fait qu’ils sont autorisés dans tous les types de sol.

Période d'application d'Adengo® et Merlin® Flexx

Dose renforcée, persistance d’action améliorée

Grâce au phytoprotecteur de seconde génération, le cyprosulfamide (CSA), les doses d’isoxaflutole (IFT) peuvent être augmentées sans risque de phytotoxicité pour le maïs. Dès lors, avec 100 g/ha de la molécule herbicide, la persistance du produit est fortement améliorée. Les cultures sont ainsi protégées plus longtemps de la concurrence des adventices et le potentiel de la culture est sauvegardé. Un atout pour les semis précoces !

D’autant que le mode d’action original de l’isoxaflutole offre une lutte synchronisée avec le développement des adventices. Il permet d’agir sur tous les stades d’adventices par une action immédiate et continue dans le temps. La molécule présente en effet trois zones d’activité : elle est en contact avec l’adventice, reste déposée en surface du sol, et constitue une réserve dans la partie active du sol. Il en résulte trois périodes d’activité : un contrôle immédiat des adventices présentes, une maîtrise ultérieure des mauvaises herbes enfouies plus profondément, et un contrôle continu des adventices à levées échelonnées grâce à la réactivation de la molécule.

Isoxaflutole : un fort pouvoir de réactivation

Une période de sécheresse après le traitement de pré-levée ? Peu importe, l’action de l’isoxaflutole se bloque… pour mieux se réactiver dès que les précipitations reviennent. Cette réactivation, qui peut s’exprimer jusqu’à 20 jours après le traitement avec des pluies de 10 à 20 mm, conduit alors à la destruction des adventices levées dans les 5 à 10 jours qui suivent.