Sitone : intervenir avant la ponte

Afin de lutter efficacement contre le sitone, l'intervention doit avoir lieu sur l'adulte, avant qu'il ne ponde.

Afin de lutter efficacement contre le sitone, l’intervention doit avoir lieu sur l’adulte, avant qu’il ne ponde. Car ce sont essentiellement les larves qui, en s’attaquant au système racinaire, provoquent le plus de dégâts. Un traitement à base de deltaméthrine, contenue dans Decis Protech®, offre une bonne efficacité contre cet insecte, tant sur pois que sur féverole.

Le seuil de nuisibilité du sitone est atteint, sur pois comme sur féverole, entre les stades levée et 6 feuilles, lorsque l’on dénombre de 5 à 10 encoches au total sur les premières feuilles. Il est important d’intervenir avant la ponte afin d’éviter la naissance des larves dévastatrices.

Privilégiez les traitements en fin de journée, lorsque les insectes sont actifs.
Le sitone apparaissant souvent après le thrips, il n’est généralement pas possible de maîtriser les deux insectes par une seule application en végétation.

Pour lutter contre les sitones, Decis Protech® (15 g/l de deltaméthrine) s’utilise, sur pois comme sur féverole, à la dose de 0,42 l/ha.

La deltaméthrine, pyréthrinoïde de synthèse qui a fait ses preuves depuis de longues années, présente un large spectre d’activité sur les insectes nuisibles et une excellente persistance d’action. Cette substance active, efficace à faible dose, agit à la fois par contact et par ingestion : de quoi atteindre tous les insectes, qu’ils soient baladeurs ou piqueurs.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter :