Rouille brune sur blé tendre : protection assurée en même temps que la septoriose

Le risque de rouille brune est faible au Nord. En protégeant le blé tendre contre la septoriose avec une solution polyvalente, toute tentative de développement de cette maladie secondaire sera en parallèle éliminée.

« Soyez en alerte ! La protection contre la rouille demande une attention particulière. Et par chance le stade de déclenchement se repère à l’œil nu, dès l’apparition des pustules. Elles se manifestent autour du stade 3 feuilles, lorsque l’humidité et des températures supérieures à 15 °C sont combinées. Néanmoins, au nord de la France, cette maladie est peu présente. Le raisonnement du programme se fonde sur l’utilisation d’une solution efficace contre la septoriose et qui en plus couvre le risque lié aux autres maladies secondaires comme la rouille brune. »

Robert Canales

Le risque de rouille brune est faible au Nord. En protégeant le blé tendre contre la septoriose avec une solution polyvalente, toute tentative de développement de cette maladie secondaire sera en parallèle éliminée. Et en cas d’année à rouille, les solutions sont alors à positionner dès l’apparition des pustules sur la F3.

La rouille brune du blé tendre n’est pas un risque prioritaire au nord de la France. La clé d’entrée pour déclencher le premier traitement correspond au stade optimal pour couvrir la septoriose, stade repéré par votre conseiller grâce à l’outil d’aide à la décision Positif.

Lorsqu’une année à rouille se déclare, comme ce fut le cas en 2007, le positionnement du produit dès le stade 2 nœuds et jusqu’au stade dernières feuilles étalées est conseillé. Sur cette période la maladie peut devenir explosive, son développement est donc à bloquer rapidement. Madison, Fandango S, Etiage, Foster et Kapulco sont efficaces contre la maladie lorsque les premières pustules apparaissent. Ces solutions associent le prothioconazole, agissant contre la septoriose et une strobilurine ou un SDMI qui complète le spectre d’efficacité. Ainsi que les produits de la gamme Xpro.

Remarque

Une application au stade dernière feuille de ces produits ne permet pas de couvrir les maladies de l’épi. Il est donc important de bien évaluer le risque maladie en fonction de l’historique de la parcelle, pour éventuellement compléter le programme de traitement.