Rouille brune sur blé dur : tout se joue à l'épiaison

La vallée du Rhône est l'une des régions du Sud où la rouille brune est la maladie dominante. Un seul passage est alors recommandé lorsque la dernière feuille est sortie avec une solution polyvalente

À savoir

La rouille brune est une maladie majeure du blé dur. La nuisibilité de ce parasite peut faire perdre jusqu’à 20 quintaux par hectare.

En fonction de la précocité de l’attaque, une protection du feuillage entre les stades 2 nœuds et Dernière feuille étalée peut s’avérer nécessaire. Une solution associant prothioconazole et strobilurine peut être nécessaire (Fandango® S, Madison®, Etiage®). Si l’attaque est plus tardive, privilégier un traitement unique à l’épiaison – floraison avec une solution polyvalente qui assurera dans le même temps la protection de l’épi.

Dans ce cas, les solutions Prosaro® et Piano® gèrent l’ensemble des maladies, dont la rouille brune grâce à l’action du tébuconazole. Quant au prothioconazole, seconde matière active associée, il présente une excellente performance contre la fusariose, performance d’ailleurs renforcée par le tébuconazole.