Résultats Herbinnov Ouest : avantage à la stratégie de désherbage en programme !

Sur la plateforme de Varaize (17), l’utilisation des herbicides en programme par rapport à un seul passage, que ce soit à l’automne ou en sortie d’hiver, est la carte à jouer sur un blé fortement infesté par le ray-grass: 800 RG/m2. Trois programmes de désherbage se disputent, au quintal près, la première place en termes de gain net ! Dans tous les cas, le recours aux pratiques agronomiques est indispensable pour diminuer durablement le stock de semences de ray-grass.

Les résultats technico-économiques des itinéraires de désherbage du blé donnent clairement l’avantage aux programmes herbicides conduits à l’automne ou associant un second passage en sortie d’hiver. Point important, le blé est infesté par un ray-grass témoignant d’un début de résistance aux herbicides ALS (HRAC B, sulfonylurées) confirmée avec la méthode Herbisecur. Cette résistance laisse supposer une perte d’efficacité de cette famille de produits appliqués en reprise de végétation, dès février.

Le décalage de la date de semis, à lui seul, double le rendement !

« Le rôle du levier agronomique, en complément des programmes, reste indispensable. »

Serge Fortunel
Ingénieur Conseil, Cultures et Environnement

L’impact du ray-grass sur le rendement est sans concession : 800 ray-grass dénombrés au m2 ne permettent pas de dépasser un rendement de 15 quintaux/ha dans un blé semé classiquement fin octobre. Avec le simple décalage de la date de semis, le rendement du témoin double pour passer à 34 quintaux/ha.

Stratégies de désherbage : dans tous les cas une base robuste à l'Automne !

Sur cette base de comparaison par rapport aux témoins non traités, trois itinéraires de désherbage sortent du lot. Leur point commun ? Une construction en programme  avec une base de désherbage robuste à l’automne.

  • Le premier est de type double d’automne avec Mateno® en pré-levée puis prosulfocarbe en post-levée précoce.
  • Les deux autres s’appuient sur un passage à l’automne :  Fosburi® + chlortoluron en post-levée précoce ou Mateno® en pré-levée, suivi en sortie d’hiver par Atlantis® Pro*.

Ainsi, le niveau de rendement de chacun de ces programmes herbicides se situe entre 75 et 78 q/ha pour un gain net de 67 à 68 q/ha soit près de 1 000 €/ha sur la base d’un prix de 15€/tonne de blé. Ce dernier est obtenu en déduisant les coûts liés aux achats d’herbicides et aux passages. Les résultats sont corrélés avec les niveaux d’efficacité des herbicides, proches de 97 %.

Gains nets 67 à 68 q/ha
Soit près de 1000 €/ha

Programme double automne ou automne puis sortie d'hiver au coude à coude !

A peu de chose près les résultats sont quasi identiques pour :

  • Automne + sortie d’hiver : Mateno 2 l/ha puis Atlantis Pro 2,5 l/ha : gain net 67,2 q/ha
  • Double automne : Mateno 2 l/ha puis prosulfocarbe : gain net 67 q/ha

Malgré une dérive d’efficacité des herbicides de la famille des ALS sur la parcelle, les produits de sortie d'hiver donnent aussi de bons résultats sur cette parcelle. Seule une situation de résistance avérée aurait pu orienter la stratégie de désherbage vers un double automne. Les stratégies de désherbage se raisonne bien en fonction de la problématique connue de chaque parcelle.

A noter qu'une modalité avec Atlantis® Pro* seul a été conduite également et valide la baisse d’efficacité de l’herbicide sur le ray-grass puisque qu’appliqué fin janvier, il se situe à 60 % d’efficacité, soit 53 q/ha de gain net. De meilleurs résultats ont été obtenus en février en raison de la levée plus tardive de ray-grass, mais sans pour autant exprimer un niveau satisfaisant avec seulement 75 % d’efficacité.

Ces tendances se confirment dans les essais conduits en décalage de la date de semis. Le niveau d’infestation est par contre divisé par deux, laissant en fin de cycle, moins de ray-grass par m2.

*Atlantis® Pro + Actirob® B + Actimum

« L’autre objectif recherché est aussi d’abaisser durablement le niveau de l’infestation à l’échelle de la rotation »

Serge Fortunel
Ingénieur Conseil, Cultures et Environnement

Croiser gain net et affaiblissement du stock de semences de ray-grass

Le gain net n'est pas le seul paramètre à prendre en compte dans l’évaluation d’une stratégie de désherbage.

Ainsi, avec des niveaux d’efficacité de 96 à 97 % dans les stratégies avec programme, il reste 32 ray-grass/m2. Dans ce cas, si la reconstitution du stock de semences dans le sol n’est pas bloquée, elle est tout de même amoindrie. En revanche, un passage seul de Mateno® donne 86 % d’efficacité et apporte un rendement satisfaisant de 70 q/ha mais laisse un niveau d'infestation élevé dans la parcelle : 120 pieds par m2 de ray-grass.

Ceci illustre l’importance de viser le 100% d’efficacité pour gérer durablement son stock semencier.

En synthèse

  • Le décalage de la date de semis permet de diminuer par deux le niveau d’infestation en ray-grass et de préserver 18,4 quintaux.

  • Les stratégies de programme double automne ou automne puis sortie d'hiver restent gagnantes ! La double automne avec un gain net de 67 q/ha et une efficacité de 95 % est à privilégier notamment en situation de résistance aux herbicides de printemps : ALS ou ACCase. Le programme automne puis sortie d'hiver montre des résultats équivalents au double automne et reste très pertinent sur des parcelles non résistantes.

  • Mateno® solo à l'automne en pré-levée ! donne des résultats satisfaisants en gain net 70 q/ha et en gain d'IFT par rapport aux programmes. Pour autant, en situation de forte infestation comme c'est le cas ici, un seul produit, à l'Automne n'apporte pas suffisament d'efficacité : 86 %. La gestion du stock semencier n'est donc pas optimale.