Plateforme Pomme de Terre et Légumes : des stratégies fongicides et herbicides en évolution

Le 12 juillet dernier à Hancourt, dans la Somme, les équipes Bayer Légumes et Pomme de Terre ont convié une centaine de prescripteurs et techniciens à la visite de la plateforme d’essais. L’occasion d’échanger, à travers 5 ateliers, sur des pratiques fongicides et herbicides en plein changement, mais également sur le thème controversé des résidus.

L'essentiel des 5 ateliers

L'atelier Mildiou Pomme de Terre

La forte pression de l’année 2016 était au cœur des discussions de l’atelier Mildiou Pomme de Terre. Dans ce contexte difficile, alors qu’ils représentent encore un traitement sur deux en plaine, les produits de contacts simples ont rencontré de réelles difficultés clairement mises en évidence sur la plate-forme. Leur usage a été comparé à celui des solutions translaminaires diffusantes, telle qu’Infinito®, qui a montré cette année encore de très bons résultats.

Dans le cadre d’une approche en programme « rentabilité », les calculs démontrent souvent la pertinence du choix de telles solutions. Des programmes fongicides dont l‘alternance est primordiale, afin de préserver l’efficacité des matières actives disponibles.

Retrouvez plus d’informations et de résultats d’essais dans notre Lettre Savoir Filière Spécial Mildiou en janvier 2017.

L’atelier Désherbage Pomme de Terre

Découvrez notre vidéo et visitez les différents ateliers pomme de terre présentés lors de cette journée.

L’atelier Désherbage Pomme de Terre a été l’occasion d’évoquer la large flore adventice qui concurrence la culture et notamment les situations de plus en plus délicates à gérer face à de fortes pressions de chénopode, rénouées, mercuriales et autres dicotylédones difficiles. Devant cette complexification du désherbage, les producteurs se tournent de plus en plus vers des programmes à 4 substances actives. 

Les essais ont ainsi pu démontrer la pertinence de l’association Toutatis® Damtech™ + Bastille® sur un semis d’une douzaine d’adventices réputées difficiles en pomme de terre. Un choix qui peut également s’appliquer aux nouvelles parcelles dont la flore est mal connue.

Retrouvez plus d’informations et de résultats d’essais dans notre Lettre Savoir Filière Spécial Désherbage en novembre.

L’atelier Sclérotinia Légumes

L’atelier Sclérotinia Légumes a permis aux équipes de présenter les nouveautés proposées par Bayer pour gérer ce champignon qui reste une des problématiques prioritaires pour nombre de producteurs.

Sur haricots, l’utilisation de Luna® Sensation dans le programme de protection permet un gain moyen de 20 % de plantes saines par rapport aux anciens programmes.

Sur endive, c’est l’application de Luna® Privilège en post-récolte qui permet d’approcher les 100 % de chicons sans symptôme visible. Comme pour beaucoup d’autres problématiques, c’est une stratégie à long terme qui s’avèrera gagnante, face à un champignon dont l’organe de conservation, le sclérote, peut rester jusqu’à 10 ans sous terre avant que le travail du sol ne le ramène à la surface et ne lui permette de germer. C’est à cette étape de vie du sclérotinia qu’agit Contans® WG, solution de biocontrôle de Bayer. Coniothyrium minitans, le champignon qu’elle contient, colonise les sclérotes jusqu’à les détruire. Les visiteurs de la plate-forme ont d’ailleurs eu la possibilité de constater son action. De plus, la solution vient renforcer l’efficacité des fongicides foliaires et permet d’optimiser la propreté de la parcelle pour les cultures suivantes.

L’atelier Solutions Bayer Légumes

Au sein de l’atelier Solutions Bayer Légumes, nos équipes ont pu présenter ou rappeler la large gamme de produits disponibles sur les cultures légumières. Des solutions homologuées sur de nombreuses cultures comme Physalis® sur oïdium, Infinito® sur mildiou (récemment autorisé sur épinard) ou Movento® sur pucerons. Ce fut également l’occasion de montrer les résultats sur oïdium et botrytis de la fraise de Luna® Sensation, innovation proposée depuis 2015.

Un certain nombre d'idées reçues circulent sur les résidus de produits phytos dans les aliments. Elles peuvent conduire à des craintes non fondées. En s’appuyant sur des éléments scientifiques, Bayer s’est engagé dans un travail d’information transparent et sincère. L’atelier « Résidus : stop aux idées reçues ! » a été l'occasion de présenter ce travail, dont vous pouvez retrouver les grands axes dans notre dossier dédié.