Performance et gain d’IFT sur septoriose ? Une nouvelle offre associant biocontrôle et conventionnel sur blé

L’association du fongicide conventionnel Kardix® et du biocontrôle Plantisoufre maintient une protection performante contre la septoriose et l’oïdium du blé, tout en réduisant l’IFT de -25%. Le conditionnement en pack apporte une souplesse d'emploi du soufre en fonction du risque septoriose. En raison de ses atouts techniques et socio-environnementaux, cette offre fongicide correspond à l’évolution des stratégies de protection.

Avec plus des deux tiers des variétés blés désormais tolérantes à la septoriose, la protection T1 est en net repli. Le T2 devient le pilier du programme pour sécuriser le potentiel de rendement. De plus, face aux exigences de réduction des traitements conventionnels, consignés dans les cahiers des charges des filières céréalières, l’utilisation du soufre se déploie. Le soufre, solution de biocontrôle, a déjà fait ses preuves d’efficacité. Dans ce cadre et pour répondre aux stratégies de protection du blé visant une baisse des IFT, Bayer propose une nouvelle offre : le Pack Kardix-Plantisoufre.

A savoir

72% des producteurs déclarent vouloir commencer ou augmenter, de manière significative, l’utilisation de solutions biologiques dans le blé pour le contrôle des maladies.

Baisse de l’IFT de -25%

Le pack Kardix® Plantisoufre®c'est un fongicide conventionnel, Kardix®, et une solution d'origine naturelle à base de soufre, Plantisoufre®. Ce dernier se démarque par sa concentration en soufre élevée, soit 3 % de plus que celle des autres formulations de biocontrôle. Ce niveau d’apport en soufre, obtenu par micronisation liquide, permet de réduire la dose du fongicide conventionnel Kardix® sans compromettre l’efficacité (de 0,8 L/ha à 0,6 L/ha).
Conséquence, pour l'agriculteur, une baisse assurée de l’IFT fongicide de 25 % et, pour le distributeur, des points CEPP gagnés puisque le soufre est sur la liste des produits de biocontrôle.

  • Obtention de 0,134 CEPP / ha avec Plantisoufre à 2 l/ha et baisse de 25% de l’IFT par rapport à Kardix® appliqué à la dose de 0,8 à 0,6 l/ha (-25%) pour un même niveau d’efficacité.

Efficacité contre la septoriose et autres maladies grâce à 3 modes d'action complémentaires

En combinant trois modes d’action dans une même solution, soit le double SDHI (bixafen et fluopyram), le prothioconazole et le soufre, la performance technique est maintenue. Autre bénéfice apporté par ce trio de matières actives : l’ensemble des maladies foliaires est couvert. Ainsi, positionné en T2, le Pack Kardix® Plantisoufre protège efficacement contre la septoriose et aussi la rouille jaune, la rouille brune et l’oïdium. De plus, l’association des trois matières actives répond à la règle essentielle de complémentarité entre les modes d’actions pour éviter l’apparition de souches de septoria triticirésistantes.

Même en situation de forte pression maladie, l’association Kardix® et Plantisoufre en T2 fait ses preuves avec une efficacité égalée entre le pack Kardix Plantisoufre et Kardix solo.

Souplesse de positionnement du pack en fonction du risque septoriose

La souplesse de positionnement du Pack Kardix® Plantisoufre tient de son conditionnement innovant. Les deux emballages sont dissociés et faciles d’emploi. Le soufre et Kardix® sont en formulation liquide concentrée.
Si le T2 reste la tendance de fond pour programmer un traitement contre la septoriose, la solution est adaptable aux conditions climatiques de l’année. Deux stratégies sont possibles en fonction de la détection du risque maladie :

  • En association au T2 au stade dernière feuille étalée au gonflement.
  • Si la septoriose est précoce, en programme avec Plantisoufre en T1 (gain de rendement préservé) puis Kardix en T2 aux stades 1 à 2 nœuds.