Orge : les clés du raisonnement de la protection fongicide

La protection de l'orge se programme en fonction des maladies les plus préjudiciables : la rhynchosporiose et l'helminthosporiose. Néanmoins, les maladies de l'orge sont souvent difficiles à identifier au champ. Le choix se porte alors sur des solutions polyvalentes pour ne pas compromettre le rendement.

Au Nord, l’objectif est de protéger la base de la plante avec un premier traitement au stade 1 à 2 nœuds. Le produit élimine les maladies de début de cycle comme l’oïdium, la rhynchosporiose et le piétin verse, lequel se révèle plus rare. Un deuxième passage protège les étages foliaires. Le fongicide est appliqué au stade dernière feuille étalée, sortie des barbes. Il prévient l’helminthosporiose, la rouille naine et les grillures polliniques.

Au Sud, un passage avec une solution polyvalente suffit généralement. Le fongicide est positionné au stade dernière feuille étalée pour contrôler l’ensemble des maladies foliaires.