Oïdium de la vigne : une perte de revenu conséquente pour les lots contaminés

Certains cahiers des charges de vins sous signe de qualité sont stricts. Les grains contaminés par l'oïdium n'ont pas leur place dans les bacs de vendange. Dans le cas contraire les lots peuvent être déclassés. Explications avec Alexandre Deborne, de la coopérative Uvica-Vignerons ardéchois.

La présence d’oïdium dans les grains récoltés dénature la qualité gustative du vin avec l’apparition de composés aromatiques phénolés proches du gingembre, du clou de girofle, du champignon. Le goût herbacé remplace les arômes fruités. L’acidité du vin est altérée et le rendement en jus diminue.

Au dessus d’un seuil de contamination fixé par les cahiers des charges, les lots sont déclassés.

Alexandre Deborne, conseiller Uvica-Vignerons Ardèchois pour dix-sept caves coopératives donne un exemple : « Sur cépage Viognier, aucun cas d’oïdium n’est toléré. Et si des grappes sont contaminées, le viticulteur devra les éliminer à la récolte ou dans les cas les plus graves la parcelle sera déclassée et la perte de revenu pourra atteindre 60%. »

Parfois, pour certains vins, il faut en plus modifier le processus de vinification et ajouter par exemple de la caséine. Or, une directive en vigueur depuis juillet 2012 concernant l’étiquetage du vin impose de mentionner la présence d’ingrédients à base de lait (caséine) et/ou d’œuf (albumine) en raison du risque allergène. « Nombre d’acheteurs refusent cette présence. De telles mentions sur les bouteilles peuvent être rédhibitoires.» Aussi, la coopérative est très attentive en amont pour sensibiliser les viticulteurs au respect des bonnes pratiques de traitement et au suivi des préconisations afin d’obtenir une récolte de qualité. 

    

Alexandre Deborne, responsable technique Vignerons Ardéchois

 « Pour limiter les contaminations, nous organisons des réunions techniques sur les stratégies de protection, les bonnes techniques d’application, le contrôle de la qualité de pulvérisation. La reconnaissance des symptômes primaires sur feuilles et grappes est aussi essentielle. »