Le maïs tardif DKC5812 va chercher les quintaux, en toutes terres

Déplafonner les rendements du maïs grâce à une génétique performante et assurer une stabilité en toute situation : tels sont les atouts de la variété maïs grain DKC5812 disponible pour cette campagne 2022. Sur le créneau des maïs tardifs, il s’est déjà fait remarquer chez les agriculteurs pour ses performances de rendement avec un épi contenant plus de 20 rangs en moyenne. Dans leurs essais, ils relèvent aussi la vigueur à la levée et une très bonne tenue de la tige.

Après une première année d’appropriation par les agriculteurs et la distribution agricole, le DKC5812 entre officiellement en scène cette campagne 2022 sur le créneau de précocité G5-G6. Sur ce segment, cette nouvelle variété DEKALB® apporte de la valeur pour le maïsiculteur grâce à deux cartes maîtresses :

  1. Son aptitude à déplafonner les rendements
  2. Un profil agronomique sécurisant

La culture n’a pas besoin de monter en densité pour assurer un haut niveau de production. « C’est vraiment la variété adaptée à tout type de sol et à choisir pour aller chercher des quintaux, témoigne Marie Lebourg, chef marché maïs DEKALB®. De plus, elle est sans surprise en bonne terre et en conduite irriguée. »

Thierry Ducasse, agriculteur à Saint-Aubin (40), sème depuis 7 ans le DKC5830. Le 15 avril 2021, il a semé en test le DKC5812 sur un sol limoneux-sableux, à côté d’un témoin du même créneau de précocité, avec une dose de semis de 83 000 grains/ha.

« À la levée, j’ai constaté une meilleure vigueur au départ pour le DKC5812 ainsi qu’une meilleure densité de levée par rapport au témoin concurrent. C’est un facteur important sur mes parcelles où la pression taupin est forte. J’ai remarqué aussi une floraison plus précoce par rapport au témoin. En végétation, c’est une plante au gabarit moyen avec une insertion d’épis régulière et pas trop haute. A ce jour, les plantes sont saines et il y a 20 rangs en moyenne sur les épis ! »

Thierry Ducasse
Agriculteur à Saint-Aubin (40)

Maïs à haut potentiel de rendement grâce au nombre de rangs de l’épis !

Comment le DKC5812 ajuste-t-il son rendement en conditions difficiles ? La capacité d’adaptation du DKC5812 est liée à la construction génétique de son épi. Elle est de type « épi flex », il a donc une très bonne capacité de compensation et se positionne à des densités intermédiaires.

« En moyenne, en condition de culture chez les agriculteurs, on observe régulièrement des épis qui possèdent jusqu’à 22 - 24 rangs relève Marie Lebourg. Notre maïs construit son rendement à partir de deux critères équilibrés : son nombre élevé de rangs et son important poids de mille grains ».

Conseil

Densité de semis : 85 000 à 92 000 plantes/ha, pas besoin de trop monter, le maïs DKC5812 compense !

À savoir

La flexibilité génétique de l’épis peut conduire à une modification de son aspect, notamment lorsque les conditions deviennent difficiles. « C’est le grand nombre de grains présents par épi qui compte et non son aspect», rassure Marie Lebourg. Lorsqu’en fin d’été un petit « nez » ou un « bouchon » pointe à l’extrémité d’un épi aux lignes déjà bien remplies, c’est même bon signe. Dès que les conditions seront meilleures, DKC5812 poussera le plus loin possible son niveau de production. Il « allongera » les lignes.

Haut niveau de rendement dans les essais, plus de 10 quintaux par rapport au témoin

Profil agronomique du DKC5812 sécurisant

Le potentiel de rendement seul ne suffit pas pour garantir la performance d’un maïs. Dès le départ sur le critère de l’énergie germinative, il ressort 2ème sur 19 dans nos essais cette année. Sa très bonne vigueur au départ va prendre le relai lui permettant d’assurer une très bonne mise en place du rendement. Sa très bonne qualité et tenue de tige lui permettent d’être résistant à la casse. « On peut sélectionner un maïs avec un excellent rendement mais si une année sur deux, il se couche, c’est un grand risque que l’on fait courir à l’agriculteur, complète Marie Lebourg. La constance dans la réponse agronomique est un critère tout aussi important que la stabilité de rendement. »

La fin de cycle est caractérisée par une bonne qualité de grain notamment vis-à-vis des fusarioses. Un atout important pour les organismes collecteurs et les filières alimentation animale.

Pour les prochains semis pensez donc à semer le DKC5812 pour un haut niveau de rendement assuré !