Le biocontrôle ? Ils l’ont testé... et adopté

Trois agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine, du Centre Val-de-Loire et de Bourgogne-Franche Comté ont testé, sur colza, un traitement à base de Rhapsody, le produit de biocontrôle de Bayer. Tous sont satisfaits. Ils nous expliquent pourquoi.

« Notre savoir-faire doit évoluer »

« Depuis 35 années que j’exerce le métier d’agriculteur, les techniques de pulvérisation ont bien évolué. L’arrivée du biocontrôle marque un nouveau tournant. Notre savoir-faire doit évoluer. Si je peux, à mon tour, m’initier à ces nouvelles techniques de protection des cultures, et transmettre mon expérience aux générations futures, j’en serai ravi. Le biocontrôle regroupe, par définition, des agents d’origine naturelle. Utiliser ces spécialités apporte une coloration plus « verte » à nos pratiques. C’est positif pour l’image de notre métier. J’ai appliqué Rhapsody sur colza en association avec un fongicide classique afin de tester la complémentarité des deux produits. Le résultat est satisfaisant. La question que je me pose : est-ce qu’à terme nous pourrons nous passer du chimique ? Certes les nouvelles spécialités doivent être rentables économiquement mais elles doivent aussi rendre notre métier durable en répondant à une demande sociétale et environnementale de plus en plus précise. »

« Des spécialités, faciles à utiliser »

« J’ai testé le produit de biocontrôle Rhapsody en mélange avec un produit classique à demi-dose, au stade G1 du colza (chute des premiers pétales) pour cibler le sclérotinia. J’avais quelques appréhensions sur le mode d’utilisation de ce produit mais au final, rien de plus simple ! Cette formulation liquide est très pratique à utiliser. On ouvre le bidon, on verse dans l’incorporateur et le tour est joué ! Utiliser des spécialités de biocontrôle, c’est remettre le « vivant » au centre des pratiques culturales. Cela me plait. Et puis, c’est aussi mettre au point de nouvelles solutions, de nouveaux moyens de lutte, pour répondre à des problèmes actuels. Ces produits nous aident à anticiper l’avenir en limitant l’usage de produits de synthèse ».

« Des colzas sains, malgré une météo capricieuse »

« La campagne 2017/2018 a été marquée par une météo très capricieuse : pluie, gel puis sécheresse estivale. Les colzas n’ont pas été épargnés et pourtant, au final, je décroche de bons résultats sur les parcelles de mon exploitation. Les siliques ne sont pas malades. La maturité est régulière et aucune perte de grains n’est à déplorer... la qualité sanitaire est très satisfaisante. Je pense que l’application de Rhapsody a aidé la plante à mieux lutter contre les maladies. Ces solutions de biocontrôle sont à mon sens très utiles pour valoriser l’image de notre métier. Nous ne devons plus avoir peur d’expliquer au grand public que lorsqu’une plante est attaquée par un parasite, nous avons besoin de produits pour la protéger et l’aider à se défendre. Les spécialités de biocontrôle nous offrent une nouvelle voie, très prometteuse ».