La sortie d'hiver ? Un temps fort du désherbage des céréales !

Les bonnes conditions climatiques de l’automne 2020 dans la grande majorité des régions céréalières ont permis à une large majorité des agriculteurs de faire un ou deux passages en pré ou post semis des céréales en fonction des problématiques de leurs parcelle. Dans un contexte de résistance aux produits de sortie d’hiver plus ou moins présente dans les parcelles, une base robuste de désherbage à l’automne est capitale; Pour autant, la surveillance lors des tours de plaine en janvier et février reste primordiale pour décider de la bonne stratégie à adopter en sortie d’hiver. Le point sur ces différentes stratégies et les points de vigilance à adopter !

 "Les traitements de sortie d'hiver, seuls ou en programme, doivent être définis selon le niveau de pression de la flore adventice au niveau de chaque parcelle" Dr Roland BEFFA, expert des résistances chez Bayer

En 2020, un hiver plutôt froid et humide

L’efficacité des traitements d’automne, fortement dépendante des conditions climatiques et notamment de l’humidité du sol, peut être variable selon les régions. La surveillance est importante.

  • Si les plantes sont bloquées depuis le traitement, c’est signe que les produits d’automne font effet et ces plantes devraient disparaître au moment de la reprise de végétation ou avec le froid.
  • Si les plantes ont poursuivi leur croissance, ou en présence de relevées de printemps, alors il faut envisager le rattrapage dès que possible.

Les conditions humides de l'automne 2020 ont permis d'obtenir de très bonnes efficacités notamment pour les applications réalisées en octobre, en conditions humides, les efficacités suite à des applications plus tardives du mois de novembre semblent donner de moins bons résultats du fait de conditions plus sèches. 

En sortie d'hiver, le tour de plaine permet d'évaluer le niveau d'infestation sur chaque parcelle et d'ajuster le programme de rattrapage. En présence d'adventices dans les parcelles, un traitement est à programmer, si nécessaire, au plus tôt et dès que la météo le permet.

Déterminer la présence et l’infestation des adventices

La clé d’entrée pour construire le programme de sortie d’hiver est la densité et la nature des graminées observées. Néanmoins, les levées de dicotylédones peuvent se révéler dominantes si un passage n'a pas pu être réalisé à l'automne. Evaluer la flore et ses différents stades, pour déterminer le seuil de nuisibilité des adventices reste capital.

Intervenir tôt dans le cas des graminées comme des dicots !

Les plantes jeunes, moins vigoureuses, sont plus sensibles à l’effet des herbicides.

Viser le tout début de la reprise de la végétation :

  • Graminées : avant la fin du tallage de l’adventice.
  • Dicotylédones : avant leur stade 4 à 5 feuilles.

En sortie d’hiver, il faut désherber le plus tôt possible avant la fertilisation azotée et dès que les conditions climatiques favorables sont réunies et les sols ressuyés. Les essais conduits en 2019 sur la plateforme de Varaize dans l'Ouest ont montré une différence d’efficacité sur ray-grass liée à la date d’application. Elle se traduit à la récolte par une perte de 51,5 q/ha !

Désherber avant de fertiliser !

Afin de préserver le rendement de la culture et d’optimiser l’efficacité des herbicides, il est essentiel de désherber avant le premier apport d’azote. En effet, les engrais azotés favorisent le développement des adventices et rendent leur contrôle encore plus difficile.

Choisir la solution en fonction de l'historique et de la problématique de la parcelle

La présence de résistance aux herbicides de sortie d'hiver (ALS et ACCase) sur ray-grass et vulpins notamment, est aujourd'hui bien répandue dans de nombreuses parcelles. Pour éviter de se retrouver dans des situations d'impasse de désherbage, les stratégie sont à adapter en fonction de l'historique de la parcelle. Obtenir un diagnostic pour bien connaître sa parcellaire et savoir avec précision à quel type ou degré de résistance la parcelle est confrontée peut s'avérer très utile et permettra de choisir sereinement la bonne stratégie de désherbage et d'appliquer les bons produits à la bonne dose et au bon moment. 

HerbiSecur : un outil de diagnostic parcellaire

Prélevez quelques plantules de ray-grass ou vulpins et obtenez en trois semaines un diagnostic détaillé du niveau, type et degré de résistance dans vos parcelles. Vous pourrez ensuite adapter vos programmes de désherbage et préserver la propreté de vos parcelles sur le long terme.

En l’absence de résistance en sortie d'hiver sur la parcelle avec une flore graminées et/ou dicots :

Si en sortie d'hiver, des adventices sont présentes dans la parcelle (désherbée ou non à l’automne), un passage s’avèrera nécessaire dès que les conditions le permettent.

  • Gamme Tech+ : Atlantis Pro® 1,5 l/ha + Actirob® B 1l/ha ou Archipel® Duo 1l/ha + Actirob® B 1l/ha sont très efficaces sur graminées (vulpin, ray-grass, agrostis jouet du vent, pâturins). Sur dicots, un complément peut être nécessaire en fonction de la flore présente dans la parcelle.
  • Gamme Star : Absolu Star® 0,33 kg/ha + Actirob® B 1l/ha + Actimum® 1l/ha ou Cossack Star® 0,2 kg/ha + Actirob® B 1l/ha + Actimum® 1l/ha présentent une très bonne efficacité sur graminées. L’apport de thiencarbazone permet d’augmenter le niveau d’efficacité sur brome et d’élargir le spectre dicots.
  • Gamme Xpert : Pacifica Xpert® 0,5kg/ha + Actirob® B 1l/ha + Actimum® 1l/ha offrent une efficacité intéressante sur graminées et dicots. Cette solution est bien adaptée aux parcelles avec une flore mixte graminées/gaillet grâce à l’apport de l’amidosulfuron, matière active très efficace sur gaillet.

Zoom sur les deux principales graminées problématiques en céréales : le vulpin et le ray-grass

Pour viser le 100 % d’efficacité avec une application de sortie d'hiver, il est indispensable d’utiliser une dose efficace suivant la cible visée.

La dose efficace d’Atlantis® Pro est par exemple de 0,9-1,5l/ha sur vulpins, et de 1,5 l/ha sur ray-grass.

La dose efficace d’Archipel® Duo est de 0,8 l/ha à 1l/ha. A ces doses, le produit apporte un niveau d’efficacité au moins équivalent, voir supérieur à d’autres références du marché.

La dose efficace de Pacifica® Xpert est comprise entre 0,3 et 0,5 kg/ha. Dans nos essais conduits sur parcelles fortement infestées en vulpin (> 100 pieds/m²), la dose de 0,5 kg/ha permet d’augmenter de 3 points le niveau d’efficacité de la solution (94 %), et de viser le 100 % d’efficacité.

« Le niveau d’infestation de graminées est déterminant pour choisir le produit. Il est important d'utiliser la dose efficace pour bien éliminer les adventices ciblées. »

Les atouts de la formulation Tech Plus

La formulation huileuse Tech Plus optimise le comportement de l’herbicide (Atlantis® Pro et Archipel® Duo) sur la feuille avec notamment une meilleure adhérence et pénétration. La matière active entre plus vite dans la plante sans déperdition.

Sur vulpin, la formulation Tech Plus apporte une efficacité supplémentaire de 3 points en moyenne et de 8 si les conditions climatiques sont limitantes, avec un niveau d’infestation élevé et une climatologie peu favorable. Sur ray-grass, le bénéfice obtenu est de 13 points en moyenne, toutes situations confondues.