Herbinnov Centre : vulpins maîtrisés grâce à une stratégie de désherbage solide

En désherbage, l’agronomie marque toujours des points. Mais face à une forte infestation de vulpins, avec 400 épis/m2 relevés en mai, l’herbicide d’automne Mateno® démontre son intérêt, utilisé seul ou en programme. Nouveauté de cette campagne : le choix des familles d’herbicides en rattrapage de printemps a été raisonné avec le nouveau service HerbiSecur, disponible sur le marché dès septembre 2020. 

Sur la plateforme de désherbage Herbinnov Centre localisée à Roches dans le Loiret, les résultats de cette première saison de mise en place des leviers agronomiques et chimiques se révèlent concluants.

L’objectif reste de faire baisser considérablement le stock semencier pour les prochaines campagnes afin de mettre les produits dans les meilleurs dispositions. Les témoins affichaient fin mai 400 épis/m2. À lui seul, le semis décalé de 14 jours permet de réduire de 40 % le niveau d’infestation

"40 % à 70 % d’efficacité grâce au labour et au décalage de la date de semis, en fonction des années, ce n’est pas anodin, souligne Jean-Louis Chevrier, Ingénieur Conseil Culture et Environnement. Les effets des leviers agronomiques cumulés, ou non, vont aider à l'efficacité des programmes herbicides."

Réduction de l'Indice de Fréquence de Traitement (IFT)

L’herbicide d’automne Mateno® apporte à lui seul un haut niveau de performance avec 90 à 95% d’efficacité en fonction des itinéraires. 

« La vraie force de ce produit est de pouvoir ramener l’IFT herbicide à 1, notamment derrière un labour ou un décalage de la date de semis. Le stock semencier est abaissé grâce une efficacité quasi-totale. De plus, nous répondons aux exigences environnementales de la société. »

Jean-Louis Chevrier
Ingénieur Conseil, Cultures et Environnement

Viser le 100% en programme grâce à une solution robuste

En fonction de la problématique de la parcelle (niveau d’infestation, résistance avérée ou non en sortie hiver), Mateno® peut être intégré dans un programme double d’automne ou en sortie d’hiver pour aller chercher 5 points d’efficacité supplémentaires.

  • En solo, appliqué en pré-lévée, Mateno® à 2 l/ha, apporte à lui seul 93 % d’efficacité, et permet de baisser l'IFT à 1 comparé à l’association de 2 produits qui porte l’IFT à 1,6.
  • En double d’automne, Mateno® à 2 l/ha en pré-levée suivi de Lauréat 2,5 l/ha à 1 feuille de la céréale, affiche 98 % d’efficacité.
  • Mateno® à 2l/ha en pré-levée en programme avec Mesomaxx en sortie d’hiver apportent 98 % d’efficacité.

Évaluer la meilleure stratégie herbicides

Ce printemps, le nouvel outil HerbiSecur a été utilisé sur la parcelle d’essais afin de caractériser le type de résistance du vulpin. Les tests ont montré un début de résistance ALS et ACCase.

La question d’utiliser les produits Mésomaxx sur ce site se pose et la réponse est "oui", poursuit Jean-Louis Chevrier. Même en situation de début de résistance, le programme Mateno® suivi de Mésomaxx en sortie hiver, assure une efficacité, presque parfaite." 

Un monitoring réalisé par les équipes de Bayer en région Centre sur 200 parcelles sélectionnées aléatoirement, a montré que l’on peut utiliser les solutions Mésomaxx soit seul, ou en programme. La résistance aux produits de printemps n’est pas généralisée. Elle se vérifie. La base de réflexion reste en premier lieu l’agronomie, afin de remettre à niveau la parcelle, puis de construire la meilleure stratégie herbicides avec des produits et services innovants tel que HerbiSecur.

HerbiSecur, pour choisir le bon programme herbicide et éviter les résistances

Avec HerbiSecur, nouvel outil de diagnostic pour évaluer les résistances, les agriculteurs en lien avec leur conseiller, pourront déterminer sur une parcelle de blé tendre si le vulpin ou le ray-grass sont résistants aux herbicides de la famille des inhibiteurs d’ALS (sulfonylurées, groupe HRAC B) et/ou d’ACCase (Fop, Den et Dim groupe HRAC A) utilisés en sortie hiver.

Si une résistance aux ALS est confirmée à l’issue du diagnostic réalisé grâce à HerbiSecur, le désherbage sera centré sur un programme de type double automne afin d’éviter le rattrapage en sortie d’hiver, dont l'efficacité serait nulle.

« Nous avons l’ambition d’apporter à l’agriculteur une expertise pour bâtir sa stratégie de désherbage en relation avec son conseiller de proximité afin de sécuriser la qualité, le rendement et le capital propreté de sa parcelle. »

Véronique Galvan
Animatrice commerciale

Plantes compagnes, du sens agronomique, mais une stratégie dépendante du climat

Les plantes compagnes font partie des itinéraires agronomiques innovants testés sur la plateforme et qui se développent ces dernières années dans la culture de colza. Ces techniques offrent des intérêts agronomiques mais restent très dépendantes des conditions climatiques.

Sur la plateforme Herbinnov de Roches, un semis de vesce en inter-rang du colza a été réalisé le 11 septembre 2019. Malheureusement, les résultats escomptés n’ont pas été satisfaisants en raison de sols trop secs en début de l’automne qui n’ont pas permis une bonne installation des culture.

Néanmoins, ce type d’itinéraire garde tout son sens lorsque les conditions sont réunies. "Cet essai sera reconduit cet automne, car au-delà de la couverture de l’inter-rang pour empêcher les levées d’adventices, ces plantes restituent de l’azote à la culture en se dégradant, assurent un meilleur enracinement du colza, contribuent à la fertilité des sols et jouent le rôle de répulsif face aux altises et charançons à l’automne." rappelle Jean-Louis Chevrier

À noter que le colza permet également, d’introduire des modes d’actions herbicides différents de ceux utilisés en céréales. Ainsi, l’alternance des modes d’action peut être mise en œuvre pour limiter le risque de développement de résistance.

Pour aller plus loin