Gérer mon désherbage en grandes cultures

Le maintien du rendement des céréales, maïs, betteraves et pommes de terre passe par une bonne gestion des adventices, en alliant l’agronomie et la chimie sur l’ensemble de la rotation. Le désherbage se complexifie, avec l’indispensable prise en compte de la réglementation, des potentielles résistances et éventuels transferts d’herbicides vers les milieux aquatiques.
Revenir en haut de la page

Penser agronomie. Labour, faux semis et décalage des dates de semis sont autant d’outils qui permettent d’instaurer un désherbage efficace et durable. Et ce, avant les traitements d’automne, dont l’intérêt, sur céréales, ne se démontre plus. Savez-vous que les programmes offrent 30 % d’efficacité supplémentaire dans le contrôle des adventices par rapport aux seuls passages d’hiver ?

Recours aux leviers agronomiques

Chaque conduite culturale présente ses avantages et ses inconvénients. Labour, faux semis et décalage des dates de semis constituent de véritables leviers pour baisser la pression en adventices. Votre choix dépendra de votre équipement, du précédent cultural, de la culture en place, du type de flore, de l’éventuelle présence de résistances… À chaque situation, vous trouverez la solution agronomique.

Un désherbage efficace et responsable

Allier efficacité du désherbage et respect de l’environnement, c’est possible ! Les clés ? Intervenir tôt et en programmes, au bon moment en prenant en compte les conditions agronomiques et météorologiques… et en utilisant les buses adéquates.

Des outils utiles

Les applications mobiles Dicot’ID et Gram’ID vous aident à l’identification de la flore adventice présente dans les parcelles. Elles fournissent le profil des principales dicotylédones et graminées. Téléchargez-les, elles sont gratuites !

Rien ne vaut un tour de plaine pour effectuer un état des lieux de la propreté des céréales et adapter ses programmes herbicides. Il offre également la possibilité d’étudier la circulation de l’eau sur les parcelles afin de prévenir toute pollution diffuse. L’heure est aussi à la préparation du sol pour les betteraves et maïs.

Prévenir toute pollution diffuse

L’hiver constitue le moment opportun pour vérifier comment l’eau circule dans les champs afin d’anticiper et devancer de potentielles pollutions diffuses et érosions des sols. Chaque parcelle nécessite ses propres aménagements.

Le désherbage sortie d’hiver

Sur céréales, le temps est venu de raisonner le désherbage en sortie d’hiver. Qu’il vienne compléter une intervention d’automne ou constitue un premier passage, ce désherbage se définit en fonction du type de flore dominante observée.

Betterave et maïs : l’étape majeure de la préparation du sol

Pour la betterave comme pour le maïs, la préparation du sol et le semis nécessite un soin particulier. L’objectif est d’obtenir des levées rapides et homogènes et d’optimiser l’efficacité des herbicides.