Fonte des semis due à la fusariose : la semence, principal vecteur

La fonte des semis de céréales due à la fusariose est provoquée par les champignons Fusarium roseum et Microdochium nivale. Cette maladie, transmise par la semence et les débris végétaux, est relativement fréquente et nuisible sur l'ensemble du territoire. Fusarium roseum, qui nécessite davantage de chaleur, est surtout observé pour des semis précoces, alors que Microdochium nivale l'est pour des semis tardifs.

Description

Coléoptile et racines attaqués

Tant Fusarium roseum que Microdochium nivale provoquent la fonte des semis : les semences infectées germent, mais les pousses et les racines se nécrosent et meurent. Les plantes qui résistent portent la maladie.

Lorsque la céréale est attaquée par Fusarium roseum, vous pouvez observer des nécroses au niveau des racines et du coléoptile. Ce dernier s’enroule, ce qui empêche la première feuille de sortir. Les racines, quant à elles, peuvent pourrir et entraîner un dessèchement brutal des jeunes plantules, d’où le terme « fonte de semis » employé. Sur les plantules peu atteintes, des lésions brunes sont visibles au niveau du coléoptile.

Avec Microdochium nivale, les plantules qui subsistent présentent des lésions au niveau du coléoptile, et des taches brunes. Les racines et la base de la tige brunissent également et la taille de la plante est très affectée, en raison notamment de racines peu ou pas développées.

Généralités

La fonte des semis de céréales due à la fusariose est provoquée par les champignons Fusarium roseum et Microdochium nivale.

Cette maladie, transmise par la semence et les débris végétaux, est relativement fréquente et nuisible sur l’ensemble du territoire. Fusarium roseum, qui nécessite davantage de chaleur, est surtout observé pour des semis précoces, alors que Microdochium nivale l’est pour des semis tardifs.

Nuisibilité

Des manques à la levée

En raison de pertes de pieds à la levée, les baisses de rendement peuvent atteindre 10 q/ha sur blé, voire le triple sur blé dur, très sensible à Microdochium nivale.

Fusarium roseum, qui a besoin d’automnes chauds pour se développer, est davantage présent pour des semis précoces, tandis que Microdochium nivale, qui apprécie plus les automnes frais, se retrouve dans les semis tardifs.

Cycle

Sur les débris végétaux et les semences

Les champignons peuvent se conserver et se propager sur les débris végétaux sous forme de spores ou de mycélium. Les spores sont dispersées par la pluie et le vent vers la partie supérieure du plant. La maladie est alors déclarée sur la plante. Une plante dont les graines seront infectées. Ces graines, ressemées, ne tarderont pas à présenter une fonte des semis.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter :