Diminuer vos phytos sur sclérotinia du colza avec Rhapsody® ? Nos techniciens répondent à vos questions

Facilité d’utilisation, prix, efficacité… l’essor des solutions de biocontrôle, comme la solution de biocontrôle fongicide Rhapsody®, homologuée sur colza, interroge. Retrouvez ci-dessous nos réponses aux questions les plus fréquemment posées. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Bayer Service Info, notre équipe de techniciens est formée pour répondre à toutes vos demandes.

Le biocontrôle, et notamment la solution Rhapsody, me permettra-t-il d’utiliser moins de produits conventionnels sans pénaliser l’efficacité des traitements ?

  • OUI

En utilisant la solution Rhapsody® sur colza, vous pouvez réduire la dose de fongicide conventionnel, tel que Propulse, à une demi-dose. Grâce à cette association, vous conservez une régularité d’action et de performance, quelles que soient les conditions pédoclimatiques tout en limitant les risques sur la qualité et la quantité de vos récoltes.

La mise en œuvre des solutions de biocontrôle est-elle plus compliquée ?

  • Pas dans tous les cas

Plusieurs spécialités de biocontrôle se présentent sous forme de poudre, parfois difficile à remettre en solution. De part sa formulation liquide, Rhapsody® est différent. Le produit se manipule facilement et s’utilise comme un produit phytosanitaire classique. Le contenu du bidon se verse aisément dans l’incorporateur et la formulation est adaptée pour se mélanger à d’autres produits phytosanitaires.

Le biocontrôle revient-il plus cher que les produits conventionnels ?

  • OUI

Les spécialités de biocontrôle proposées aujourd’hui sur le marché sont un peu plus chères que les produits phytosanitaires classiques. Ce léger surcoût s’explique par des contraintes liées notamment à leur durée de vie, limitée à deux ans. Les produits de biocontrôle nécessitent une organisation particulière, qui implique une logistique de transport et de stockage spécifique, générant des coûts supplémentaires. Pour autant, une étude* récemment menée par Bayer montre que 25 % des agriculteurs sont prêts à basculer sur une offre « tout biocontrôle », même si cette option est légèrement plus chère.

(*) Etude Kynetec 9 mars 2018

Le biocontrôle n’est-il qu’un effet de mode ?

  • NON

La réglementation en matière de produits phytosanitaires se durcit. Les agriculteurs aspirent à en utiliser moins. Cette évolution doit s’effectuée par paliers. L’arrivée des produits de biocontrôle va jouer un rôle-clé dans ce changement de pratiques. C’est une nécessité pour répondre à une attente des consommateurs, bien réelle et bien ancrée. L’arrivée de Rhapsody® contribue à accompagner cette transformation, notamment sur colza. Des milliers d’hectares peuvent rapidement être couverts : près de 60 % des agriculteurs se disent intéressés par l’approche biocontrôle.