Contre la mouche méditerranéenne des fruits il existe une solution de biocontrôle.

Les dégâts de la mouche méditerranéenne (Ceratitis capitata) des fruits sur pommier, poirier, pêcher et agrumes, peuvent gravement nuire au rendement des vergers. Pour lutter contre ce ravageur, il existe une solution de biocontrôle adaptée : decis® trap MED.

Le concept decis® trap : principe de fonctionnement

Solution de biocontrôle utilisable en agriculture conventionnelle et en agriculture biologique, decis® trap est un piège composé d’une partie basale contenant les attractifs spécifiques du ravageur ciblé et d’un couvercle enduit de deltaméthrine sur sa face interne. Les pièges attirent les insectes, qui sont neutralisés au contact du couvercle.

Bénéfices

  • Pratique : livré prêt à l’emploi, decis® trap MED ne demande aucune manipulation pour le montage. Piège à usage unique, il ne nécessite ni montage/démontage, ni lavage : il permet une économie de main-d’oeuvre. Son système de fermeture à baïonnette lui permet de résister au vent.
  • Sécurisant : déjà monté, decis® trap MED évite les phases d’exposition potentielle de l’utilisateur avec la face interne du couvercle.
  • Nouvelle approche de protection : utilisable dans les parcelles proche des zones à protéger (habitations, cours d’eau).
  • Utilisable en agriculture biologique : la deltaméthrine est apposée sur la face interne du couvercle : pas de contact avec la végétation ni avec les fruits. Dans ces conditions, elle est autorisée dans le cahier des charges de l’agriculture biologique.
  • Responsable : le piège, à usage unique, est récupéré et rapporté en fin de saison lors des collectes organisées par ADIVALOR.

Les dégâts

Cette mouche provoque des dégâts économiques importants sur pommier, poirier, pêcher et agrumes. Les femelles pondent dans les fruits à l’approche de l’été : ils pourrissent et tombent. Avant ce stade, la piqûre rend les fruits non commercialisables.

Préconisations et conseils d’utilisation

  • Les pièges doivent être suspendus aux branches à une hauteur de 1,40 à 1,80 m, dès le début des vols (suivre les avertissements).
  • Ils seront répartis en quinconce dans la parcelle, en augmentant la densité en périphérie vergers, ainsi que dans les zones portes d’entrée de la mouche.

Dans les cas de fortes pressions ou de parcelles à fort historique un complément de lutte chimique sera indispensable dès que le seuil de 8 mouches piégées quotidiennement sera atteint.

La durée d’attractivité est de 120 jours après sortie du sachet.

La quantité de piège à mettre en place dépend de la culture à protéger :

  • PÊCHER* : 50 pièges/ha
  • AGRUMES : 80 pièges/ha
  • POMMIER* : 50 pièges/ha

*Possibilité de monter à 80 pièges/ha en cas de forte pression.

Résultats d'efficacité

Enseignements

Diminution du nombre de fruits piqués et tombés et amélioration de la rentabilité de la culture : quantité, qualité, moindre tri.

Fruits d’excellence

Cette solution illustre la démarche Fruits d’excellence de Bayer : proposer des solutions innovantes, conventionnelles et de biocontrôle, et développer l’échange d’expertises pratiques avec l’ensemble des acteurs de la filière.

Objectif : leur permettre de concilier compétitivité, enjeux sociétaux et agriculture durable.