Comment fonctionne le pack Kardix Plantisoufre ? Le biocontrôle associé : l’avenir des pratiques culturales.

L’association d’un soufre liquide concentré avec Kardix®, en un seul pack, apporte une grande souplesse dans le raisonnement de la protection du blé. Comment positionner ce pack ? Quels sont les modes d’action ? Quels changements dans la préparation de la bouillie? Explications.

Le pack Kardix® Plantisoufre® est l’association d’un fongicide conventionnel et d’une solution d’origine naturelle. Il correspond à l’évolution des stratégies de protection du blé, marquées par la volonté d’utiliser moins de produits chimiques et plus de produits de biocontrôle. Dans ce cadre, le soufre est un allié pour abaisser les doses chimiques tout en sécurisant le rendement.

De quoi est composé le pack Kardix®Plantisoufre® ?

Le pack Kardix® Plantisoufre® comprend un bidon de Kardix® et trois bidons de soufre liquide

  • Kardix® constitue le fongicide conventionnel
  • Le soufre constitue le biocontrôle

Ces deux fongicides sont en formulation liquide haut de gamme.

Quelle souplesse de positionnement ?

En cas de forte pression maladie pendant les stades de montaison du blé, le plantisoufre® peut être positionné seul pour une première application. Le conventionnel Kardix® sera réservé au T2, au stade de dernière feuille étalée.

Si la pression maladie est faible durant les stades de montaison du blé, le plantisoufre® peut être appliqué en même temps que le Kardix® avec une dose adaptée.

Le biocontrôle (associé en T2 ou en programme) fait ses preuves pour protéger ses blés. Cette nouvelle stratégie de protection des blés avec une solution d’origine naturelle permet une souplesse des raisonnements, une diminution des phytosanitaires chimiques, tout en maintenant le niveau de performance par rapport au témoin non traité.

Comment agit Kardix® Plantisoufre® ?

Le soufre, fongicide multisite, possède un triple mode d’action dont un principalement préventif. Il a fait ses preuves contre la septoriose blés.

Les trois molécules conventionnelles sont complémentaires.

  • Les deux SDHI agissent sur la chaine respiratoire des cellules fongiques. Le fluopyram diffuse rapidement vers sa cible, maintient son activité et accompagne celle de la triazole. La systémie lente du bixafen assure la persistance d'action du produit.
  • Le prothioconazole perturbe la synthèse de l'ergostérol, un composant des membranes cellulaires du champignon.

La formulation renforce la performance du produit.

Comment remplir le pulvérisateur avec le Pack Kardix® Plantisoufre® et traiter en bonnes conditions?

Cette nouvelle façon de protéger ses blés avec une solution d’origine naturelle induit des recommandations d’utilisation importantes: celles de maintenir l’agitation en permanence et bien rincer après utilisation.

Traiter avec des volumes d’eau MINIMUM 150 litres (produit de contact) et une pression supérieure à 1,5 bar.

 

  • Avant la préparation de la bouillie :

Bien agiter le bidon de Plantisoufre avant de le vider dans l’incorporateur.

  • Dans quel ordre introduire les bidons et l’eau ?
  1. un premier volume d’eau (la moitié)
  2. le plantisoufre®
  3. le Kardix®
  4. un second volume d’eau

Après cette préparation de la bouillie, appliquer immédiatement. Si interruption, il est indispensable de maintenir l’agitation. Après la pulvérisation, il est nécessaire de bien rincer le pulvérisateur (cuve et rampes).