Carpocapse, le très redouté

Le carpocapse, Cydia funebrana, a la caractéristique de faire tomber les fruits. Un ravageur redouté !

Définition
Carpocapse du prunier adulte

Le carpocapse adulte mesure 10 à 15 mm. Les ailes antérieures sont triangulaires, d’un gris brun foncé s'éclaircissant vers l’extrémité. (Ci-contre, photo du carpocapse du prunier adulte)

Les larves font 10 à 12 mm de long et ont une couleur rose vif sur le dos, rose pâle sur la face ventrale avec une tête brune.

Nuisibilité

Les dégâts peuvent être importants.

Une des caractéristiques est la chute des fruits.

Le fruit attaqué :

  • prend une coloration foncée
  • ne se développe plus
  • rejette des petites gouttelettes gommeuses caractéristiques par l'orifice de pénétration de la chenille
  • tombe prématurément
À savoir

Les variétés précoces sont moins sensibles.

Cycle

Le carpocapse hiverne sous forme de larve dans un cocon, sous l’écorce des arbres ou sur le sol.

D’avril à juin, les adultes de première génération apparaissent. Le maximum des vols a lieu une quinzaine de jours après la floraison du prunier. La ponte débute souvent lorsque les prunes ont atteint un diamètre de 10 mm et quand la température dépasse 15°C. La chenille pénètre dans un fruit, migre jusqu’au pédoncule, puis le quitte à la fin de son développement pour tisser un cocon dans un abri. Ensuite, soit elle se nymphose et donne un papillon de deuxième génération, soit elle entre en diapause.

Le carpocapse de la prune réalise 2 générations par an.