Botrytis Vigne : Intervenir aux stades clés

En complément des mesures prophylactiques, la protection chimique contre le botrytis de la vigne vise à éviter l’installation du champignon puis son développement. Elle s’effectue à des stades-clés, en utilisant des solutions conventionnelles et des solutions de biocontrôle, positionnées selon leurs spécificités.

Objectifs L’objectif recherché par le viticulteur doit être d’optimiser la protection chimique par la mise en place de mesures prophylactiques et de limiter l’installation précoce du champignon. Les baies sont à protéger aux stades de grande sensibilité et en phase de développement épidémique du botrytis. Actions Pour cela, une ou deux interventions aux stades précoces (A-B) sont privilégiées. En prenant soin d’adapter la protection aux conditions climatiques et à la sensibilité de la parcelle avec une solution conventionnelle. Pour les stades les plus tardifs, une solution de biocontrôle peut s’avérer idéale.

Protection des stades précoces, de la fin floraison à fermeture de la grappe

  • Les stades A (fin floraison à chute des capuchons floraux) et B (fermeture de la grappe) sont les stades-clés de la protection anti-botrytis
  • Période d’extrême sensibilité des fleurs et/ou des jeunes grappes aux maladies liée à l’apparition de micro-blessures en fin de floraison et période d’installation du botrytis quiescent (en phase de repos)
  • Intervenir avec les fongicides les plus performants
  • Effectuer 1 à 2 traitements en fonction de la sensibilité de la parcelle ou de sa forte valeur ajoutée

Protection des stades tardifs, du début véraison à 1 jour avant vendange

Dans l’incapacité de se défendre seule, la baie est très réceptive au botrytis. Le traitement à ces stades a pour objectif de limiter son développement explosif.

  • Au voisinage de la véraison, les baies sont envahies si les conditions de température et d’hygrométrie sont favorables.
  • La rosée est plus favorable au parasite qu’une longue période de pluie (quand il pleut, les conidies volent peu et ne peuvent pas se fixer).
  • Les produits conventionnels peuvent être utilisés en respectant les DAR.
  • Les produits de biocontrôle viennent compléter les produits conventionnels appliqués précocement. Solution naturelle, Serenade® Max peut être utilisé jusqu’à 1 jour avant récolte.