Botrytis, stratégie de protection

La prophylaxie doit s'appliquer quel que soit le risque parcellaire. Elle peut suffire en cas de risque faible. Dans les autres situations favorables au développement de la maladie (parcelles sensibles, cépages sensibles, conditions météo favorables), une stratégie à une ou deux applications d'anti-botrytis (parfois trois) doit être envisagée.

Prophylaxie, un préalable indispensable

La prophylaxie doit s’appliquer quel que soit le risque parcellaire. Elle peut suffire en cas de risque faible.

Elle s’appuie sur 3 points majeurs :

Limiter la vigueur de la vigne Choix du porte-greffe, du cépage et du clone, maîtrise des apports azotés, enherbement permanent Aérer les grappes Choix d’un mode de taille et de palissage assurant une bonne répartition des grappes, réalisation de travaux en verts (ébourgeonnage, effeuillage, rognage, éclaircissage…) Limiter les blessures des baies Lutte contre les vers de la grappe et l’oïdium

Protection chimique

Dans les situations favorables au développement de la maladie (parcelles sensibles, cépages sensibles, conditions météo favorables), une stratégie à une ou deux applications d’anti-botrytis (parfois trois) doit être envisagée :

Une intervention unique Elle est souvent nécessaire pour maîtriser la maladie. Elle s’applique à la floraison (A) ou durant la fermeture de la grappe (B) pour les vignobles septentrionaux et ceux de la façade atlantique ; pour les vignobles méridionaux réputés moins sensibles, l’intervention est généralement positionnée en début de véraison (C) ou plus rarement 2 à 3 semaines avant la récolte (D). Une intervention avec 2 applications Elles sont réservées aux situations plus sensibles, en particulier dans les vignobles septentrionaux (traitements en A et B ou A et C).

3 périodes clés pour réaliser les traitements

Stade A À la fin de la floraison/chute des capuchons floraux, pour empêcher l’installation du botrytis. Stade B À la fermeture de la grappe, pour détruire le botrytis présent avant son passage sur les grappes. Stade C À la véraison, pour limiter la contamination des baies. Stade D 3 semaines avant la récolte, ce stade est très rarement intégré dans les programmes en raison du délai avant récolte. Pour être efficaces, les fongicides anti-botrytis doivent être appliqués directement sur la zone des grappes.

Gérer les résistances aux anti-botrytis

Conseil

Afin d'éviter la sélection de souches de botrytis résistantes, il est recommandé d’appliquer un seul produit par famille chimique et par an.