Bien comprendre les paramètres déterminants pour une infection fusariose.

Afin de lutter de manière efficace contre le risque fusariose, il est essentiel de bien comprendre les quatre grands facteurs participant au risque d’infection.

Le stade de développement de la céréale

La floraison est la période de plus grande sensibilité.

En effet, il existe à ce stade plusieurs portes d’entrée de la maladie: les étamines et les glumes. Le champignon pénètre vers l’ovaire, et donc vers le grain. La nuisibilité est d’autant plus importante que la contamination se situe vers la base de l'épi, provoquant ainsi le dessèchement entier de l’épi.

Humidité

De manière générale, une hygrométrie élevée, juste après la formation de l’épi conditionne la diffusion du pathogène, et la production de toxines. De plus, une humidité relative de 100% pendant 48 à 60 heures est favorable au développement des fusarioses, ainsi que les pluies d’orage.

Le baromètre est donc à surveiller plus particulièrement à partir de la floraison. Et après la floraison, la persistance de la pluie accélère la progression du champignon dans les épis.

L’alerte traitement doit donc être donné avant que le champignon ne gagne l’épi. Le meilleur moment pour traiter, si ces conditions climatiques sont réunies, correspond au stade sortie des étamines.

Température

Les conditions de températures influent la croissance des fusarioses, et dépendent du type de fusariose :

  • Pour les Microdochium : la croissance se fait entre 5°C et 20°C, avec un optimum à 14°C.
  • Pour les Fusarium : la croissance se fait entre 15°C et 25°C, avec un optimum à 18°C.

Quantité d’inoculum

Cette quantité d’inoculum dépend elle-même de trois paramètres :

  • Le précédent cultural : un précèdent sensible aux Fusarium favorisera les contaminations par ce champignon.
  • Le travail minimal du sol, qui impacte la quantité de résidus de la culture précédente qui reste sur le sol. Plus cette quantité est importante, plus le risque fusariose est important.
  • L’absence de protection fongicide.